Vous êtes ici

Le Canada doit s'opposer à toute réimposition de droits de douane injustes sur l'aluminium

23 juin 2020 - 0:00

Le 23 juin 2020

TORONTO—Unifor exhorte le gouvernement fédéral à s'opposer vigoureusement à toute réimposition de tarifs punitifs sur les exportations canadiennes d'aluminium vers les États-Unis par le président Donald Trump.

« Je vous exhorte, Monsieur le Premier ministre, à rejeter toute demande de concession de la part des États-Unis sur cette question, a écrit le président national d'Unifor, Jerry Dias dans une lettre envoyée aujourd’hui au Premier ministre Justin Trudeau. Nous ne devons pas laisser ces tactiques d'intimidation réussir. Je vous demande instamment de faire preuve de fermeté face à cette campagne de désinformation et de rejeter tout quota qui perturberait une fois de plus l'industrie canadienne de l'aluminium et entraînerait des mises à pied inutiles. »

Selon certaines informations, les États-Unis prévoient de réimposer des droits de douane de 10 % sur l'aluminium canadien, à moins que le Canada n'accepte des quotas d'exportation stricts sur l'aluminium primaire. Ceci fait suite à une demande de l'American Primary Aluminum Association (APAA) au représentant américain au commerce Robert Lighthizer et au secrétaire Wilbur Ross d'abroger l'exemption du Canada aux tarifs en vertu de l’article 232 qui a eu lieu il y a un an en mai 2019.

L'aluminium canadien a été soumis à des tarifs pour motif de sécurité nationale imposés par l'administration Trump entre mai 2018 et mai 2019, au moment où Unifor lançait une campagne contre ces tarifs injustes.

« Les tarifs de l'article 232 étaient infondés la première fois et ce n'est rien d'autre qu'un scandale pour l'APAA ou l'administration Trump de prétendre une fois de plus que l'aluminium canadien est en quelque sorte une menace pour la sécurité nationale des États-Unis, a déclaré M. Dias. Nous ne pouvons tout simplement pas permettre que les crises de colère des petits producteurs américains menacent une seconde fois les emplois canadiens et les communautés qui en dépendent. »

L'APAA affirme que les exportations d'aluminium primaire du Canada ont « grimpé en flèche » depuis la levée des droits de douane américains, ce qui constitue une violation d'un accord conclu entre les parties. Cette affirmation est totalement arbitraire et se fonde sur les flux commerciaux sur une courte période. La demande de l'APAA ne tient pas compte non plus des vents contraires auxquels l'industrie est confrontée, notamment du ralentissement économique causé par la COVID-19 ainsi que de l'augmentation spectaculaire des importations étrangères non canadiennes en provenance d'endroits comme la Chine et la Russie au cours de la dernière décennie.

Cette décision politique survient même après que le principal groupe industriel américain, l'Association de l’aluminium, ait déclaré dans une lettre de mai 2020 à Robert Lighthizer que « même si toutes les alumineries américaines fonctionnaient à pleine capacité, les fabricants d'aluminium auraient toujours besoin d'un mélange d'aluminium primaire national et importé ainsi que d'une production secondaire pour répondre aux demandes des fabricants et des consommateurs américains de produits en aluminium ».

« Ce que l'APAA néglige de mentionner, c'est que l'industrie américaine de l'aluminium a un problème de capacité intérieure qui conduit les fabricants américains à chercher leur aluminium ailleurs », a écrit M. Dias.

M. Dias a également signalé au Premier ministre Trudeau que des mesures de réciprocité fortes pourraient être justifiées et doivent être envisagées si les États-Unis agissent contre le secteur canadien de l'aluminium.

Unifor est le plus grand syndicat du secteur privé au Canada, représentant 315 000 travailleuses et travailleurs dans tous les grands secteurs de l’économie. Le syndicat milite pour tous les travailleurs et leurs droits; il lutte pour l’égalité et la justice sociale au Canada et à l’étranger, et aspire à provoquer des changements progressistes pour un meilleur avenir.

Pour les demandes des médias ou solliciter une entrevue par Skype, Zoom ou FaceTime avec Jerry Dias, contactez la représentante aux communications d’Unifor, Kathleen O’Keefe, à kathleen.okeefe@unifor.org ou au 416-896-3303 (cell).