Vous êtes ici

Le calendrier de dotation en personnel pour les soins de longue durée en Ontario ne reconnaît pas l’urgence de la situation

17 déc 2020 - 0:00

Le 17 décembre 2020

TORONTO – Unifor se réjouit du plan de dotation en personnel des soins de longue durée du gouvernement de l'Ontario visant à établir une moyenne de quatre heures de soins directs pour les résidents des établissements de soins de longue durée, mais reste préoccupé par son calendrier de mise en œuvre.

« Il est déconcertant que la province veuille attendre quatre longues années de plus pour établir un minimum de quatre heures de soins directs pour les résidents alors qu'aujourd'hui, elle a admis que le secteur avait été négligé pendant des décennies, a déclaré Jerry Dias, président national d'Unifor. La pandémie a montré aux politiciens ce que les travailleuses et travailleurs et les résidents disent depuis des années : le secteur des soins de longue durée de l'Ontario est en crise aujourd'hui et a besoin que les gouvernements agissent rapidement. »

L'annonce d'aujourd'hui intervient près de deux semaines après la publication du deuxième rapport intérimaire de la Commission d’enquête sur la COVID-19 sur les soins de longue durée. Le nouveau plan de dotation se concentre sur six domaines d'action clés à mettre en œuvre sur quatre ans, notamment la fourniture d'un minimum de quatre heures de soins et des investissements pour recruter du nouveau personnel pour les foyers de soins de longue durée.

« Avant la pandémie, les foyers de soins de longue durée étaient en crise et faisaient face à des pénuries de personnel au quotidien. Il est donc totalement inacceptable d'attendre quatre ans de plus, a déclaré Naureen Rizvi, directrice régionale de l'Ontario. Le gouvernement de l'Ontario doit comprendre qu'il s'agit d'une question de vie ou de mort et que la réalité est que plus nous attendons, plus il y aura de décès. »

Depuis le début de la pandémie, 2 513 résidents des établissements de soins de longue durée de l'Ontario sont morts de la COVID-19 et sur les 626 établissements de soins de longue durée de la province, 143 connaissent actuellement une éclosion. Au moins 10 de ces éclosions ont été enregistrées au cours des dernières 48 heures. Cette semaine, le Premier ministre est intervenu en offrant aux provinces un financement pour les soins de longue durée, à condition qu'elles s'engagent à travailler avec le gouvernement fédéral.

« Doug Ford a raison de dire que les soins de santé sont une responsabilité provinciale, mais ce n'est pas le moment de se livrer à une guerre de territoire politique entre les juridictions. Les Ontariens attendent de leur premier ministre qu'il mette la politique de côté et qu'il fasse ce qui est le mieux pour les plus vulnérables d'entre nous qui vivent dans des établissements de soins de longue durée, a déclaré M. Dias. Aujourd'hui, à Windsor, plus de 60 résidents et 40 membres du personnel ont été testés positifs à la COVID-19 dans une maison de retraite représentée par notre section locale 2458. Des soins adéquats ne peuvent pas être fournis aux résidents malades lorsque plus de 40 travailleuses et travailleurs de première ligne ne peuvent pas venir travailler, la province doit donc intervenir immédiatement. »

Pour obtenir de plus amples informations, visitez le site www.caretakestime.ca

Unifor est le plus grand syndicat du secteur privé au Canada, représentant 315 000 travailleurs dans tous les grands secteurs de l’économie. Le syndicat milite pour tous les travailleurs et leurs droits; il lutte pour l’égalité et la justice sociale au Canada et à l’étranger, et aspire à provoquer des changements progressistes pour un meilleur avenir.

Pour les demandes des médias ou organiser une entrevue en personne, par téléphone ou FaceTime, contactez le représentant aux communications d’Unifor, Hamid Osman, à hamid.osman@unifor.org ou au 647-448-2823 (cell).