Vous êtes ici

Le budget de l’Ontario ouvre une voie décevante vers la reprise économique et laisse les travailleuses et travailleurs perplexes

5 nov 2020 - 0:00

TORONTO – Le budget de l’Ontario commence à poser les jalons d’une reprise économique, mais les travailleuses et travailleurs ontariens doivent maintenir la pression pour une vision juste et équitable.

« Les membres d’Unifor voulaient voir des signes d’investissement dans les télécommunications et un plan manufacturier pour les produits "fabriqués en Ontario", a déclaré Jerry Dias, président national d’Unifor. Bien que nous ayons vu certaines de ces mesures dans le budget d’aujourd’hui, nous maintiendrons la pression jusqu’à ce que nous voyions une reprise économique qui profite à tous les travailleurs et travailleuses. »

Dans son mémoire budgétaire de l’automne, Unifor a recommandé au gouvernement de l’Ontario de se concentrer sur deux objectifs simultanés pour le budget de 2020 : assurer la protection des Ontariens pendant la pandémie de coronavirus, et veiller à ce que nous bâtissions une meilleure province pour sortir de cette crise.

« Il est encourageant de voir le gouvernement de Doug Ford mettre enfin un terme aux coupes et commencer à faire certains investissements dans les infrastructures que les travailleuses et travailleurs réclament depuis des années, a précisé Naureen Rizvi, directrice de la région de l’Ontario d’Unifor. Les députés doivent savoir que les lacunes dans les soins de santé sont loin d’être comblées et que les nouveaux investissements, comme ceux dans l’automobile et les infrastructures, doivent être assortis de conditions strictes et applicables pour créer de bons emplois. »

Le syndicat préconise des investissements responsables dans les infrastructures essentielles de l’Ontario, qu’il s’agisse des garderies, des soins de santé, des télécommunications ou du secteur manufacturier. Dans les secteurs où les syndicats sont forts, les travailleurs peuvent observer les avantages directs des investissements qui créent de bons emplois, plutôt que de voir les fonds publics se traduire en bénéfices pour les sociétés.

« Ce budget ne fait pas mention de changements stratégiques sensés pour soutenir les travailleurs qui nous aident courageusement à traverser le pire de cette pandémie, a renchéri Naureen Rizvi. Comment la Loi sur le temps alloué aux soins sera-t-elle mise en œuvre alors qu’aucun financement n’est prévu pour recruter d’autres préposés aux services de soutien à la personne? Quand ce gouvernement établira-t-il un salaire minimum de 15 $ l’heure, des congés de maladie payés, des classes moins nombreuses, et des garderies publiques abordables? »

En début de semaine, le gouvernement de l’Ontario a annoncé son intention de mettre en place une moyenne de quatre heures de soins directs pour les bénéficiaires des établissements de soins de longue durée d’ici 2024-2025.

« Les travailleuses et travailleurs des soins de longue durée de l’Ontario surveillaient de près ce budget pour savoir si le gouvernement Ford était prêt à mettre en place un minimum de quatre heures de soins, a soutenu Katha Fortier, adjointe au président national d’Unifor. Mais en l’absence de financement pour recruter des préposés aux services de soutien à la personne ou d’investissements précis pour réaliser le mandat, ce gouvernement doit continuer de subir des pressions pour qu’il répare le système de soins de longue durée le plus tôt possible. »

Plus tôt cette année, Unifor a lancé sa stratégie #Rebatirenmieux grâce à sa « feuille de route pour une relance économique équitable, inclusive et résiliente ». Visitez le site https://rebatirenmieux.unifor.org/ pour lire les recommandations et télécharger la feuille de route pour une relance économique équitable, inclusive et résiliente.

Unifor est le plus grand syndicat du secteur privé au Canada, représentant plus de 315 000 travailleurs dans tous les grands secteurs de l’économie, dont 168 000 membres en Ontario. Le syndicat milite pour tous les travailleurs et leurs droits; il lutte pour l’égalité et la justice sociale au Canada et à l’étranger, et aspire à provoquer des changements progressistes pour un meilleur avenir.

Pour organiser une entrevue par téléphone ou encore sur Skype ou FaceTime, communiquez avec Sarah McCue, représentante nationale aux communications d’Unifor, à l’adresse sarah.mccue@unifor.org ou au numéro 416-458-3307 (cellulaire).