Vous êtes ici

La réduction de la durée de l'interdiction du sang demeure discriminatoire; un sondage axé sur le comportement s'impose

10 mai 2019 - 0:00

TORONTO – Unifor réclame la fin complète de l'interdiction du don de sang et la mise en place d'un sondage axé sur le comportement pour faire un don de sang au Canada.

Cette semaine, Santé Canada a annoncé que la période d'exclusion du don de sang d'un an pour les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes et les femmes transgenres sera réduite à trois mois.  

« Une interdiction est une interdiction. Le Canada fait face à une pénurie chronique de dons de sang et d'organes, mais refuse toujours des donneurs en raison de leur orientation sexuelle, a déclaré Jerry Dias, président national d’Unifor. Nous avons besoin de politiques de don du sang qui garantissent un approvisionnement sûr sans renforcer la discrimination. »

Unifor a lancé une campagne pour demander à la Société canadienne du sang (SCS) et à Héma-Québec de mettre fin à la discrimination à l'égard des hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes et des femmes transgenres. Le syndicat fait valoir que la Société canadienne du sang et Héma-Québec devraient poser les mêmes questions à toutes les personnes qui veulent donner du sang, et ces questions devraient cibler des comportements sexuels à risque élevé précis. Elles ne devraient pas être fondées sur l’identité de la personne aimée ni sur l’identité de genre.

« Unifor fait écho aux appels de générations de militants queer et trans qui ont combattu les politiques homophobes et transphobes de la SCS et d'Héma-Québec en matière de don de sang, a déclaré Renaud Gagné, directeur québécois d’Unifor. Bien que ce changement nous rapproche de la fin de l'interdiction, nous encourageons Santé Canada à passer enfin à un sondage axé sur le comportement pour tous les donneurs potentiels. »

Les membres d'Unifor ont voté en faveur de l'adoption d'une campagne visant à mettre fin à l'interdiction du sang lors du Conseil canadien du syndicat en août 2017. Depuis, le syndicat a recueilli des milliers de signatures et sensibilisé ses membres partout au pays au sujet de l'interdiction discriminatoire du sang.

Pour obtenir de plus amples renseignements, communiquez avec Sarah McCue, représentante nationale aux communications d’Unifor, à l’adresse sarah.mccue@unifor.org ou au 416-458-3307 (cellulaire).