Vous êtes ici

La FCL installe de nouvelles roulottes pour les briseurs de grève à la raffinerie, quelques jours avant la médiation spéciale

14 fév 2020 - 0:00

Le 14 février 2020

REGINA – Unifor est déçu de voir arriver de nouvelles roulottes pour les briseurs de grève à la raffinerie Co-op hier, un jour après que la Federated Cooperatives Limited (FCL) ait accepté d'entamer des discussions avec l'aide d'un médiateur spécial nommé par la province pour mettre fin au lock-out de 71 jours.

« Nous avons une grande confiance dans le médiateur Vince Ready mais notre expérience avec la FCL, et ce dernier geste, nous donne peu de confiance dans la volonté de cet employeur de négocier, a déclaré Jerry Dias, président national d'Unifor. Nous avons vu trop de tactiques de leur part pour prolonger ce conflit, nous allons néanmoins procéder en toute bonne foi et espérons que le processus de médiation marquera un tournant. »

« Imaginez ce que nos membres ressentent, en lock-out dans des conditions de vent glaciales depuis dix semaines, et ils doivent maintenant se déplacer pour laisser de l’espace à de nouvelles roulottes pour loger les briseurs de grève qui leur volent leurs salaires, a déclaré Kevin Bittman, président de la section locale 594 d'Unifor. Nous espérons que le premier ministre Scott Moe nous regarde aussi et qu'il peut comprendre ce à quoi nous avons affaire, car l'action de la FCL ne donne aucune indication de l'intérêt que l’entreprise a à conclure une entente équitable. »

Compte tenu de l'utilisation continue de briseurs de grève par la FCL, les membres d'Unifor à travers le pays maintiennent les lignes de piquetage secondaires pour encourager le boycottage de tous les détaillants de la Co-op, et le piquetage en cours à Prince George, en Colombie-Britannique et à Saskatoon va se poursuivre aujourd'hui.

Le 12 février, Unifor et la FCL ont accepté l'offre de médiation spéciale du premier ministre Moe avec un délai de 20 jours pour parvenir à un accord. Au bout de 20 jours, le médiateur spécial Ready doit faire rapport au gouvernement.

« Scott Banda a la réputation bien établie d'être contre les travailleurs et a une longue histoire d'instigateur de conflits de travail, y compris des moyens de pression prolongés à Moosejaw, à Calgary et maintenant à Regina », a déclaré M. Dias

Lorsque la FCL a de nouveau rejoint Unifor à la table de négociation le mois dernier, elle a apporté une longue liste de demandes de concessions supplémentaires et flagrantes.

« Les coopératives sont destinées à servir les membres locaux, et non les briseurs de grève hors province qui emportent leurs gains ailleurs. Combien de temps encore les membres du conseil d'administration de la Co-op vont-ils tolérer les actions négligentes de Scott Banda qui portent clairement atteinte à l'image de marque et à l'héritage de la Co-op? », a déclaré Jerry Dias.

Pour les demandes des médias, contactez la directrice des communications d’Unifor, Natalie Clancy, à  Natalie.Clancy@unifor.org ou au 416-707-5794 (cell).