Vous êtes ici

La création et le maintien de bons emplois au Canada devraient demeurer la priorité absolue des Chantiers maritimes Irving

5 nov 2019 - 0:00

Le 5 novembre 2019

HALIFAX – Unifor rappelle à la société Chantiers maritimes Irving que la création et le maintien d'emplois au Canada sont un élément clé de la Stratégie canadienne de construction navale et devraient demeurer une priorité absolue.

« L'esprit et l'intention de la Stratégie canadienne de construction navale sont de revitaliser la Marine canadienne tout en créant et en soutenant de bons emplois dans le secteur de la construction navale au pays, et ce n'est pas ce qui se passe ici, a déclaré Jerry Dias, président national d’Unifor. Les membres s'inquiètent à juste titre du fait qu'Irving est plus intéressé à chercher des moyens de faire de la sous-traitance que de respecter son engagement d'accroître la main-d'œuvre qualifiée de la Nouvelle-Écosse. »

Irving a avisé le syndicat que l’entreprise prévoyait modifier son processus d'approvisionnement afin d'acheter des sections de tuyaux préfabriqués d'un fournisseur inconnu, plutôt que de commander des pièces et de faire assembler les tuyaux par les travailleurs de Marine Fabricators à Dartmouth. On ne sait pas si le fournisseur est canadien ou si les pièces viendront de l'étranger.

« Les membres d'Unifor de tous les secteurs ont exercé de fortes pressions pour que les emplois dans la construction navale soient à Halifax et y restent grâce à deux campagnes très populaires, a déclaré Linda MacNeil, directrice régionale de l'Atlantique. La campagne Les navires restent ici de l'an dernier a trouvé un écho auprès du public parce que les Néo-Écossais valorisent les bons emplois et en ont besoin. Nos membres estiment qu'on ne tient pas compte de leur travail dévoué pour s'assurer qu'il se poursuive au chantier naval Irving d'Halifax. »

Le syndicat n'a reçu aucune indication sur la durée de ce « programme pilote » d'approvisionnement ni sur les conditions de sa poursuite.

« Combien d'argent ce projet pilote permet-il vraiment aux contribuables d'économiser si le revenu de base disparaît et si une part sans cesse croissante de l'argent de la construction navale fédérale est dépensée à l'extérieur du Canada?, a déclaré Jerry Dias. Cela va à l'encontre de l’intérêt de nos constructeurs navals de Halifax, du mandat d'approvisionnement du Canada et de tous ceux qui ont appuyé le programme Les navires commencent ici et Les navires restent ici. »

Pour des demandes des médias, contactez la représentante nationale aux communications, Shelley Amyotte, à shelley.amyotte@unifor.org ou au 902-717-7491 (cell).