Vous êtes ici

La campagne Les navires restent ici est couronnée de succès pour ce qui est de combler l’écart temporel sur le chantier naval

22 mai 2019 - 0:00

Le 22 mai 2019

HALIFAX – Les membres d’Unifor de la section locale 1 de la Fédération des travailleurs de la construction navale du chantier naval de Halifax, qui ont mené la campagne Les navires restent ici, sont soulagés après que le gouvernement fédéral eut annoncé l’octroi d’un contrat pour deux autres navires de patrouille extracôtier et de l’Arctique au chantier maritime Irving Shipbuilding, Inc. pour la Garde côtière canadienne.

« Nous nous sommes battus pour ce qui avait été promis, ce qui mettait fin au cycle prospérité-récession dans l’industrie de la construction navale au Canada, a déclaré Jerry Dias, président national d’Unifor. Nos membres ont tenu le gouvernement responsable des promesses faites dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale et nous sommes fiers de constater que leur travail acharné, leurs solides antécédents et compétences sont récompensés. Nous sommes reconnaissants envers le gouvernement Trudeau qui a compris les préoccupations de nos membres et réagi en présentant un programme rigoureux pour protéger les emplois des Canadiens. »

La campagne Les navires restent ici d’Unifor a commencé après que le gouvernement fédéral eut réaffecté les travaux de réparation des navires de classe Halifax habituellement effectués au chantier naval de Halifax. Sans ces travaux de réparation pour combler l’écart entre les deux importants contrats de fabrication obtenus par Irving Shipbuilding, il n’y aurait pas eu suffisamment de travail pour la main-d’œuvre actuelle pendant trois années ou plus, encore moins pour continuer d’attirer et de renforcer les capacités du chantier.

« Nous savions que cet intervalle échelonné sur plusieurs années entraînerait des mises à pied et la perte des travailleurs qui venaient tout juste de commencer leur carrière dans la construction navale, a indiqué Lana Payne, directrice régionale de l’Atlantique d’Unifor. Ces nouveaux travailleurs représentaient le groupe le plus diversifié du chantier, comprenant de jeunes ouvriers, des femmes, des travailleurs de couleur et des Autochtones. »

En octobre, les membres d’Unifor ont planté des affiches sur les parterres partout en ville, se sont rendus à l’Hôtel de ville où une résolution pour soutenir la campagne a été adoptée et signé des milliers de lettres adressées aux députés locaux soulignant les enjeux causés par cette interruption de travail sur le chantier naval.

« Nous sommes fiers de notre équipe et du soutien incommensurable de la population, a souligné Ryan LaPointe, président de la section locale 1 de la Fédération des travailleurs de la construction navale d’Unifor. Notre campagne a été couronnée de succès et, au bout du compte, a été un gain pour nous, pour Halifax et pour toute la province. »

Pour obtenir de plus amples renseignements, communiquez avec la représentante des Communications de la région de l’Atlantique d’Unifor, Shelley Amyotte à shelley.amyotte@unifor.org ou au 902 717-7491 (cellulaire).