Vous êtes ici

Des travailleurs du pétrole et du gaz en lock-out dressent des piquets d’information devant cinq sites ruraux de la Co-op en Saskatchewan

26 mai 2020 - 0:00

Le 26 mai 2020

SOUTHEY— Les tergiversations incessantes du premier ministre Scott Moe sur la question de savoir s'il faut ou non imposer le règlement des médiateurs dans le cadre du lock-out de la raffinerie Co-op ont incité les travailleurs à dresser des piquets d'information devant cinq sites ruraux de la Co-op.

« Cela dépasse l’entendement que Scott Moe ne puisse finir le travail qu'il a commencé, a déclaré Jerry Dias, président national d'Unifor. Pourquoi a-t-il nommé les meilleurs médiateurs du pays s'il allait simplement s'assoir sur leurs recommandations? Cela n'a aucun sens. »

Les membres de la section locale 594 d'Unifor distribueront des informations aux clients de la Co-op de Meacham, Pontrilas, Porcupine Plain, Southey et Stenen. Les travailleurs du secteur pétrolier et gazier demandent aux agriculteurs de contacter leur député provincial pour lui demander de légiférer afin de mettre un terme au lock-out.

« Le gouvernement a déclaré publiquement qu'il s'impliquerait si les négociations devaient ‘totalement échoué’. Nous en sommes au 173e jour du lock-out. L'employeur a snobé les médiateurs nommés par le premier ministre. On peut dire sans risque de se tromper que les négociations de bonne foi avec la Co-op ont totalement échoué », a déclaré Kevin Bittman, président de la section locale 594 d'Unifor.

Les membres de la section locale 594 ont ratifié l'accord des médiateurs à 98 %. La direction de la Co-op l'a ensuite rejeté et a demandé de nouvelles concessions, que les membres de la section locale 594 ont refusées. Depuis, les travailleurs du pétrole et du gaz ont demandé au premier ministre Scott Moe de légiférer pour que les parties reprennent le travail avec les conditions recommandées par les deux médiateurs.

Pour les demandes d’entrevue en personne ou par Skype/FaceTime, contactez le représentant aux communications d’Unifor, Ian Boyko, à ian.boyko@unifor.org ou au 778-903-6549 (cell).