Vous êtes ici

Des membres d’Unifor obtiennent des gains importants à l’hôtel Residence Inn

11 aoû 2020 - 0:00

Le 11 août 2020

VANCOUVER—Les membres de la section locale 433 d'Unifor ont voté à 96 p. cent en faveur d'une nouvelle convention de quatre ans qui améliore le préavis de rappel des travailleuses et travailleurs mis à pied.

« Le secteur de l'hôtellerie a connu des difficultés pendant la pandémie, mais les membres d'Unifor ont travaillé dur pour défendre leur droit à des dispositions de rappel équitables, a déclaré Jerry Dias, président national d'Unifor. Les conventions collectives d'Unifor contribuent à assurer la sécurité du revenu et sont des références dans le secteur de l’hôtellerie. »

La nouvelle convention fait passer la période de rappel temporaire de 18 à 24 mois, prévoit le paiement d’avantages pendant la COVID-19 et augmente les dispositions de la convention relatives aux indemnités de mises à pied. Cette entente permet de protéger des emplois à un moment où les autres hôtels refusent de prolonger ces dispositions. Parmi les autres gains, citons des augmentations de salaire de plus de 2 p. cent, la mise en place de boutons de panique pour les travailleuses et travailleurs menacés de harcèlement et des protections renforcées en cas de conversion résidentielle de l'hôtel.

« Aucun travailleur ne devrait être obligé de faire la grève pour protéger ses droits de rappel. Aucun employeur ne devrait s'en tirer en utilisant la COVID comme excuse pour se débarrasser de travailleuses et travailleurs loyaux », a déclaré Gavin McGarrigle, directeur de la région de l’Ouest d'Unifor.

Alors qu'Unifor fait des gains sur les dispositions de rappel à la table des négociations, le syndicat fait aussi pression sur le gouvernement de la Colombie-Britannique pour qu'il améliore les normes d'emploi provinciales pour tous les travailleurs et travailleuses. L'effort politique d'Unifor vise également à améliorer les normes provinciales en matière de congés de maladie payés et de prestations d'indemnisation des travailleuses et travailleurs.

« Unifor ne se contente pas de réaliser des gains importants à la table des négociations, a déclaré Gavin McGarrigle. Nous sommes un syndicat social qui exige l'équité et la sécurité économique pour tous les travailleurs et travailleuses. »

« La convention collective avec l’hôtel Residence Inn s'appuie sur le récent succès des négociations à l'hôtel Fairmont de Vancouver et servira lors des prochaines négociations à l'hôtel Grand Pacific et au Coast Coal Harbour », a déclaré Mario Santos, le représentant national d'Unifor qui a mené les négociations.

Unifor est le plus grand syndicat du secteur privé au Canada, représentant 315 000 travailleurs dans tous les grands secteurs de l’économie. Le syndicat milite pour tous les travailleurs et leurs droits; il lutte pour l’égalité et la justice sociale au Canada et à l’étranger, et aspire à provoquer des changements progressistes pour un meilleur avenir.

Pour organiser une entrevue en personne ou par Skype/Facetime, veuillez contacter le représentant aux communications d’Unifor, Ian Boyko, à ian.boyko@unifor.org ou au 778-903-6549 (cell).