Vous êtes ici

De nombreux travailleurs hospitaliers de première ligne ont été exclus de la prime salariale liée à la pandémie, offerte par le gouvernement Ford

7 mai 2020 - 0:00

Le 7 mai 2020

TORONTO – Unifor demande à Doug Ford de réviser immédiatement la prime salariale de l'Ontario liée à la pandémie afin d'inclure tous les travailleurs de la santé.

« J'ai applaudi Doug Ford lorsqu'il a annoncé la prime liée à la pandémie pour les travailleurs de la santé, mais le diable est toujours dans les détails, a déclaré Jerry Dias, président national d'Unifor. La prime laisse de côté de nombreux travailleurs hospitaliers, dont certains font le même travail que ceux des soins de longue durée et des services sociaux. C'est pour le moins décevant et Doug Ford doit corriger cette situation immédiatement. »

Unifor a salué l'annonce faite le 25 avril par le gouvernement d'offrir une « prime salariale liée à la pandémie » de 4 dollars de l'heure aux travailleurs de la santé de première ligne pendant la pandémie de la COVID-19.

« Après l'annonce, nous avons immédiatement demandé au gouvernement provincial d'élargir la liste des personnes admissibles à la prime liée à la pandémie. Bien que le gouvernement ait écouté et ajouté quelques travailleurs de première ligne, une série de travailleurs qui jouent un rôle clé dans le fonctionnement de nos hôpitaux et qui s'assurent que les besoins des patients sont satisfaits sont toujours laissés de côté », a déclaré M. Dias

Nous demandons au gouvernement de veiller à ce que tout le personnel auxiliaire et de soutien des hôpitaux soit admissible à la prime salariale liée à la pandémie. Tous les travailleurs hospitaliers sont soumis aux ordonnances d'urgence du gouvernement, y compris au redéploiement. Cela inclut les aides diététiques, les employés des magasins, les commis, les techniciens en pharmacie, les techniciens de laboratoire, les technologues en radiologie et tous les autres qui contribuent aux soins des patients.

« Le gouvernement doit corriger les failles et s'assurer que tous ces travailleurs importants ont droit à la prime salariale liée à la pandémie, et doit adopter une approche inclusive comme il l'a fait dans les secteurs des soins de longue durée et des maisons de retraite », a déclaré M. Dias.