Vous êtes ici

Brian Pallister fait volte-face sur la protection des travailleuses et travailleurs de première ligne

5 juin 2020 - 0:00

Le 5 juin 2020

WINNIPEG—Malgré l'engagement de protéger les travailleuses et travailleurs de première ligne, les mises à pied chez Manitoba Hydro décidées par le premier ministre Brian Pallister menacent d'avoir un impact sur les services aux Manitobains.

« Brian Pallister a démontré à maintes reprises qu'on ne peut pas lui faire confiance pour renforcer Manitoba Hydro, a déclaré Jerry Dias, président national d'Unifor. Les Manitobains méritent de savoir pourquoi le premier ministre met en péril le service d'hydroélectricité. »

Selon Unifor, les compressions vont avoir lieu à un moment où Manitoba Hydro travaille à plein régime pour répondre aux exigences particulières liées à la COVID-19.

Les syndicats ont entamé des discussions de bonne foi avec Manitoba Hydro au sujet des jours de congé non payés en lieu et place de mises à pied, mais lorsque la société a rejeté une garantie visant à limiter les mises à pied, Unifor s'est retiré. Selon Unifor, la position de l'entreprise laisse entendre que les mises à pied font partie d'une stratégie à plus long terme visant à dépouiller encore plus ce service public populaire.

« La réponse à la tempête de l'automne 2019 est la preuve que Manitoba Hydro manque déjà de personnel, a déclaré Gavin McGarrigle, directeur de la région de l’Ouest d'Unifor. Sous-traiter à tout bout de champ est le symptôme d'un problème de capacité en personnel. Les nouvelles mises à pied ne feront qu'empirer les choses. »

Malgré les assurances répétées du premier ministre que les travailleuses et travailleurs de première ligne seraient protégés, les mises à pied annoncées aujourd'hui contredisent ces promesses, déclare Unifor.

« Les travailleuses et travailleurs de première ligne des services d'urgence du Manitoba ont travaillé 24 heures sur 24 pour assurer le rétablissement de communautés comme Portage La Prairie après les dommages sans précédent de l'automne dernier, a déclaré Victor Diduch, président intérimaire de la section locale 681 d'Unifor. En retour, Brian Pallister les remercie par des mises à pied. »

Les mises à pied chez Manitoba Hydro font suite à des compressions à l'Université du Manitoba. La semaine dernière, les compressions de M. Pallister dans le financement de l'Université ont fait que 80 membres d'Unifor travaillant aux opérations et à l'entretien ont reçu des avis de mise à pied temporaire.

« Ces travailleuses et travailleurs ont entretenu les bâtiments de l'université jusqu'au pic de la COVID-19 et maintenant on nous met à la porte, a déclaré Brian Kelly, président de la section locale 3007 d'Unifor. Partout ailleurs dans le pays, on cherche à ce que les gens retournent au travail, tandis qu’au Manitoba, ils décident de couper. »

Unifor est le plus grand syndicat du secteur privé au Canada, représentant 315 000 travailleuses et travailleurs dans tous les grands secteurs de l’économie. Le syndicat milite pour tous les travailleurs et leurs droits; il lutte pour l’égalité et la justice sociale au Canada et à l’étranger, et aspire à provoquer des changements progressistes pour un meilleur avenir.

Pour solliciter une entrevue en personne ou par Skype/Facetime, veuillez contacter le représentant aux communications d’Unifor, Ian Boyko, à ian.boyko@unifor.org ou au 778-903-6549 (cell).