Vous êtes ici

Avis de grève des chauffeurs d'autobus scolaires

TORONTO, le 14 mai 2015 /CNW/ - Après des mois de négociations, Unifor a remis un avis officiel de grève à l'entreprise d'autobus scolaires First Student l'avisant que les chauffeurs de ses autobus qui desservent le Conseil scolaire du district de Bluewater ainsi que la centrale nucléaire Bruce Power déclencheront une grève jeudi prochain si aucune entente n'est conclue d'ici là.

« C'est difficile de négocier dans ce secteur, mais nous devons nous assurer qu'il s'agit plus que d'un emploi au salaire minimum. Le maintien en poste du personnel représente déjà un problème de taille dans cette industrie », a déclaré Len Poirier, délégué du personnel d'Unifor.

La section locale 4268 d'Unifor représente 65 chauffeurs d'autobus scolaires qui desservent des écoles dans les villes de Port Elgin et de Kincardine, le long du rivage du lac Huron. Ces chauffeurs assurent également un service de navette aux travailleurs entre Port Elgin et Kincardine lors de leurs changements de quart de travail à la centrale nucléaire de Bruce Power.

Les principales pierres d'achoppement à cet endroit sont les horaires et les questions d'ordre budgétaires restées en litige. Les conventions collectives des chauffeurs avec First Student sont échues depuis le mois d'août dernier, soit un peu avant le début de l'année scolaire en cours.

« Les chauffeurs d'autobus scolaires jouent un rôle très important au quotidien dans l'éducation de nos jeunes. Ils doivent assumer plusieurs responsabilités dans des contraintes de temps très importantes et dans des conditions très stressantes », a précisé M. Poirier.

La politique du gouvernement provincial a eu pour effet de compliquer les choses en matière de négociations dans ce secteur en raison de la pression accrue qu'elle exerce sur les exploitants pour maintenir le niveau de rémunération le plus bas possible afin d'acquérir de nouveaux trajets d'autobus.

Unifor a fait appel au gouvernement de l'Ontario pour qu'il revoie l'actuel processus de demande de proposition (DP) visant à attribuer les contrats de transport scolaire. Dans un rapport publié au début de l'année scolaire, Unifor a fait savoir que le processus de DP a mené à une course à la dévaluation pour ce qui est de la rémunération, ainsi qu'à l'abandon de certains trajets d'autobus.

Vous pouvez consulter la version intégrale du rapport d'Unifor intitulé Steering Clear, prendre connaissance des recommandations et connaître le nom des membres d'Unifor qui ont pris part à une table ronde sur l'examen du processus de DP, à l'adresse Unifor.org/schoolbuscampaign (en anglais).

Les pourparlers se poursuivent entre Unifor et First Student pour les chauffeurs des villes d'Owen Sound-Wiarton, de Bowmanville et de Thornhill, ainsi qu'avec les chauffeurs du transport en commun de la ville d'Owen Sound.

Unifor, principal syndicat du secteur privé au Canada, représente plus de 305 000 travailleurs, dont 22 000 dans le secteur du transport routier. Unifor est également le principal syndicat des chauffeurs d'autobus scolaires de la province. Il a été fondé pendant la fin de semaine de la fête du Travail de 2013, par la fusion du Syndicat des Travailleurs canadiens de l'automobile et du Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier.

SOURCE Le Syndicat Unifor