Vous êtes ici

Avis aux médias - Unifor presse le gouvernement fédéral d'améliorer la sécurité pour les employés des véhicules blindés

TORONTO, le 14 sept. 2013 /CNW/ - Le plus grand syndicat du secteur privé au Canada presse le gouvernement fédéral de mettre à jour la réglementation dans l'industrie des véhicules blindés afin de préserver la sécurité publique et celle des conducteurs et des gardiens des véhicules blindés.

« Le Canada a une réglementation hétéroclite dépassée et inefficace encadrant l'industrie des véhicules blindés et de la sécurité de la logistique », a écrit le président national d'Unifor dans une lettre adressée au ministre de la Sécurité publique, Steven Blaney le 12 septembre.

Jerry Dias demande qu'un groupe de travail soit mis sur pied pour analyser l'industrie, consulter les intervenants et formuler des recommandations en vue d'une nouvelle réglementation. Il a également joint à sa lettre au ministre Blaney un exemplaire du document de discussion d'Unifor sur l'industrie, intitulé Armé et en sécurité. Le document demande l'adoption de normes minimales sur le plan de la formation des employés, des caractéristiques des véhicules, de la constitution des équipes et de l'équipement de sécurité.

Mercredi dernier, Travis Baumgartner, un gardien de sécurité à l'emploi de G4S, a été accusé du meurtre de trois de ses collègues lors d'un vol commis à Edmonton en juin 2012, ce qui met en relief le besoin d'avoir une plus grande supervision et une réglementation plus stricte de l'industrie.

Unifor représente 2 000 employés dans l'industrie des véhicules blindés, principalement chez Brinks et G4S, et exerce d'intenses pressions pour améliorer la réglementation en matière de sécurité dans l'industrie. Dans sa lettre, Jerry Dias affirme qu'une plus grande concurrence au sein de l'industrie met en péril la sécurité du public et celle des travailleurs de l'industrie.

« Faire face au danger a toujours été un problème dans cette industrie, mais les normes en matière de sécurité fléchissent alors que de nouveaux joueurs dans l'industrie et les entreprises établies se livrent une concurrence accrue au niveau des prix en abaissant les normes de sécurité », a écrit Jerry Dias.

D'autres pays de l'Union européenne et l'Australie ont adopté une réglementation moderne et ont su profiter des progrès technologiques pour garantir l'établissement des normes de sécurité les plus élevées, a déclaré Jerry Dias, et il est temps que le Canada fasse la même chose.

Jerry Dias a proposé qu'une rencontre ait lieu entre une délégation de représentants d'Unifor, des dirigeants syndicaux du secteur des véhicules blindés et le ministre Blaney pour discuter de leurs préoccupations.

SOURCE Le Syndicat Unifor