Vous êtes ici

Avis aux médias - Aujourd'hui : Les préposés à l'entretien ménager à faible revenu méritent un salaire suffisant; un rassemblement et une distribution de feuillets d'information auront lieu au Waterfront Centre de Vancouver

VANCOUVER, le 2 oct. 2013 /CNW/ - Des préposés à l'entretien ménager d'édifices de Vancouver ont été informés que leurs emplois à 12 $ l'heure sont trop coûteux et qu'ils doivent s'attendre à ce que des mises à pied aient lieu d'ici la fin octobre, a déclaré Scott Doherty, directeur de la région de l'Ouest, Unifor.

L'annonce en question, qui a été faite au début septembre par le géant de l'immobilier commercial Cadillac Fairview, menace le gagne-pain de près de 150 préposés à l'entretien ménager syndiqués travaillant au Waterfront Centre et au Pacific Centre de Vancouver. Ces travailleurs, qui sont représentés par la section locale 3000 d'Unifor, se rassembleront près du flambeau olympique aujourd'hui à 15 h 30. Après le rassemblement, ils se prêteront à une séance de distribution de feuillets d'information à l'extérieur du Waterfront Centre et des autres édifices concernés. Le syndicat réclame un traitement équitable et un salaire suffisant pour tous les préposés à l'entretien ménager de la ville.

Quoi : Rassemblement en faveur de l'équité pour les préposés à l'entretien ménager
Où : Canada Place (devant le flambeau olympique) et Waterfront Centre
Quand : aujourd'hui, le mercredi 2 octobre 2013
Heure : 15 h 30

« Certains de nos membres s'occupent de l'entretien ménager de ces édifices depuis des décennies et pourtant, ils touchent un salaire déjà inférieur à la normale dans une ville comme Vancouver », a souligné M. Doherty. « Il est tout simplement scandaleux d'affirmer qu'un emploi à 12,65 $ l'heure n'est pas viable du point de vue économique. »

Les membres d'Unifor, qui figurent parmi les préposés à l'entretien d'édifices commerciaux les mieux rémunérés de la province dans le secteur privé, travaillent pour Servantage (qui détient actuellement le contrat d'entretien de ces deux propriétés de Cadillac Fairview, entre autres). Or, Servantage a annoncé à ses employés que leur contrat ne serait pas renouvelé à la fin du mois, et que la qualité de leur service n'était pas en cause, a précisé Gavin McGarrigle, directeur d'Unifor pour la Colombie-Britannique.

« Cadillac Fairview fait jouer la concurrence entre les entrepreneurs en exigeant de plus faibles coûts, sans tenir compte du fait qu'elle contribue ainsi à ce que les travailleurs s'enlisent dans la pauvreté », a dénoncé M. McGarrigle. « Au prix d'économies se chiffrant à quelques sous le pied carré, ces travailleurs vulnérables sont forcés de postuler de nouveau leur propre emploi auprès d'un nouvel entrepreneur qui ne les paiera que 10,50 $ l'heure. »

Jean Van Vliet, présidente de la section locale 3000 d'Unifor, a déclaré que le syndicat fera pression sur Cadillac Fairview pour l'inciter à revenir sur sa décision et pour l'exhorter à maintenir un taux de rémunération uniforme entre ses entrepreneurs.

« Ces membres sont prêts à se tenir debout pour promouvoir la justice et l'équité », a affirmé Mme Van Vliet. « Cet enjeu ne concerne pas seulement les membres d'Unifor. Il s'agit en fait d'établir une nouvelle norme plus élevée pour les travailleurs défavorisés de cette industrie, partout au Canada. »

À l'encontre de la position adoptée par Cadillac Fairview, Unifor est déterminé à mener campagne pour que les préposés à l'entretien ménager de toute la province touchent un salaire suffisant. Selon la campagne Living Wage for Families (www.livingwageforfamilies.ca), le salaire minimum vital à Vancouver se situe à 19,62 $ l'heure pour une famille biparentale avec deux enfants.

Unifor exhorte également le gouvernement fédéral à organiser un sommet national sur les emplois de qualité pour élaborer des solutions à la précarité grandissante du marché du travail au Canada. Si le gouvernement fédéral n'organise pas ce sommet, Unifor est déterminé à le faire lui-même au cours de l'année.

La section locale 3000 d'Unifor représente plus de 500 préposés à l'entretien ménager d'édifices au service de Servantage.

SOURCE Le Syndicat Unifor