Vous êtes ici

Une ligne de piquetage secondaire est érigée au site d’approvisionnement de Foam Lake

19 mai 2020 - 0:00

Le 19 mai 2020

FOAM LAKE—Le refus de la Federated Co-operatives Limited d'accepter les recommandations des médiateurs nommés par le premier ministre Scott Moe a de nouveau affecté l'approvisionnement en carburant des agriculteurs, selon Unifor.

« La raffinerie ne fonctionnera pas comme d'habitude tant que ses travailleurs hautement qualifiés seront en lock-out, a déclaré Jerry Dias, président national d'Unifor. Ce lock-out doit prendre fin en suivant les conditions des médiateurs. »

Les membres de la section locale 594 d'Unifor ont érigé une ligne de piquetage secondaire au site d’approvisionnement de la Co-op à Foam Lake, dans le centre de la Saskatchewan. Ils demandent aux agriculteurs de contacter leur député provincial pour demander de légiférer afin de mettre fin au lock-out.

Les membres de la section locale 594 ont ratifié l’entente des médiateurs à 98p. cent. La direction de la Co-op l'a ensuite rejetée et a demandé de nouvelles concessions. Depuis, les travailleurs du secteur pétrolier et gazier demandent au premier ministre Scott Moe de légiférer pour que les parties reprennent le travail selon les conditions recommandées par les deux médiateurs.

« Scott Moe a eu raison de nommer des médiateurs, mais il doit maintenant aller au bout du processus », a déclaré Kevin Bittman, président de la section locale 594 d'Unifor.

Un rassemblement d’automobiles s'est également tenu ce matin à la raffinerie Co-op.

Au cours du week-end, la section locale a rendu publics les détails d'une alerte à la bombe lancée contre les travailleurs du pétrole et du gaz en février. La menace était connue du Service de police de Regina (SPR), mais les travailleurs sur la ligne de piquetage n'en ont pas été informés et le SPR ne divulgue rien quant à savoir si une enquête a eu lieu ou non.

« La police de Regina s'est rangée du côté de l'entreprise depuis le premier jour, mais il est particulièrement inquiétant qu'elle n'ait pas rempli son rôle de protection des travailleurs contre une menace terroriste », a déclaré M. Dias.

Pour solliciter une entrevue en personne, par Skype ou FaceTime, contactez le représentant aux communications d’Unifor, Ian Boyko, à ian.boyko@unifor.org ou au 778-903-6549 (cell).