Vous êtes ici

Terre-Neuve et Labradore Vote

Unifor est le plus grand syndicat du secteur privé au pays et représente près de 20 000 travailleuses et travailleurs de Terre-Neuve-et-Labrador dans les secteurs des pêches, de la foresterie, du pétrole et du gaz, des télécommunications, de la vente au détail, du transport aérien, de la fabrication, de la transformation alimentaire et de l'hôtellerie.

À l’occasion de cette élection provinciale, Unifor a présenté un plan visant à améliorer les droits des travailleurs en milieu de travail et à la table de négociation. Consultez nos revendications auprès des partis politiques. Demandez à vos candidats quelle est leur position, et n'oubliez pas d’aller voter.

L’élection a lieu le jeudi 16 mai.

  1. Rendre le travail payant

Terre-Neuve-et-Labrador a l'un des salaires minimums les plus bas au pays. Il a déjà été l'un des plus élevés, mais nous n'avons pas réussi à suivre le rythme des améliorations partout au pays. Quelque 70 000 travailleuses et travailleurs de la province, surtout des femmes, gagnent moins de 15 $ l'heure.

Unifor avec d'autres syndicats et organisations de justice sociale réclame un salaire minimum de 15 $. Tout le monde a droit à un salaire décent.

Il est temps de rendre le travail payant pour tous.

  1. Améliorer les conditions de travail

Terre-Neuve-et-Labrador a les pires droits de vacances au Canada, une rémunération inéquitable pour les heures supplémentaires, aucun congé de maladie pour les travailleurs non syndiqués et aucune obligation pour les employeurs d'établir des horaires de travail. 

Les règles de base en milieu de travail doivent être modernisées. Tous les travailleurs méritent de meilleures conditions de travail et de meilleurs avantages sociaux.

Il est temps d'améliorer les conditions de travail pour tous.

  1. Renforcer les droits à la négociation collective

Le récent lock-out de deux ans des travailleuses et travailleurs syndiqués de D.J. Composites à Gander a mis en évidence de graves faiblesses dans les lois régissant les droits de négociation collective. Les employeurs peuvent utiliser des tactiques de négociation illégales et faire face à peu ou pas de conséquences. Ils peuvent mettre les travailleurs syndiqués en lock-out et recourir à des remplaçants pour tenter de démanteler les syndicats. Les employeurs ont également recours à des tactiques comme l'appel d'offres en série et la sous-traitance pour contourner les droits syndicaux et supprimer les salaires. Les travailleurs sont forcés de se syndiquer à maintes reprises et de poser à nouveau leur candidature pour leur propre emploi, souvent à un taux de rémunération inférieur.

Le droit d'appartenir à un syndicat et le droit à une négociation collective libre et équitable sont garantis par la Charte canadienne des droits et libertés, mais nous avons besoin de lois et de règlements provinciaux plus rigoureux pour soutenir ces droits pour tous.

Renforcer les droits à la négociation collective pour tous les travailleurs.

4. Accorder la priorité à la sécurité dans le secteur pétrolier et gazier

Trop souvent, dans le secteur pétrolier et gazier, le profit et la production passent avant la sécurité des travailleuses et travailleurs.

Les travailleurs sont les experts du milieu de travail et ils sont les premiers à risque. Les travailleurs de l'industrie pétrolière en mer travaillent dans l'un des environnements les plus durs au monde. Nous pouvons et devons faire davantage pour assurer la sécurité de leur lieu de travail.

Unifor demande au gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador d'établir un plan de santé et de sécurité plus proactif pour le secteur pétrolier et gazier qui commence par la création d'un nouvel organisme de réglementation autonome.

La sécurité au travail d'abord.

SPATA-Unifor a compilé son propre questionnaire pour les partis politiques. Il aborde des questions touchant le secteur de la pêche et des droits des travailleurs. Pour plus d’informations, consultez-les sur Facebook: facebook.com/FFAWunifor

Pour de plus amples renseignements sur cette campagne et des liens vers d'autres ressources, y compris notre questionnaire à l'intention des chefs des partis provinciaux, consultez le site unifor.org/TNLvote

Allez voter le jeudi 16 mai.

Téléchargez le dépliant TN Vote

Téléchargez le contenu partageable

Droit de négocier

Lock Out

Sécurité dans l'industrie pétrolière

Minimum Wage

Vacation

Mises à jours

Questionnaire sur les élections à Terre-Neuve et Larbrador d'Unifor

4/16/2019 -

Ce message a été envoyé aux sections locales de Terre-Neuve-et-Labrador le 16 avril 2019

Chères sections locales d’Unifor à Terre-Neuve-et-Labrador,

Une élection provinciale devrait être déclenchée sous peu.

Pendant cette campagne électorale, Unifor exigera l'amélioration des droits de tous les travailleurs et travailleuses.

Nous avons préparé un questionnaire à l’intention de tous les principaux partis politiques. Il est en pièce jointe pour votre information. Nous vous fournirons, ainsi qu'à vos membres, un rapport sur les réponses que nous recevrons.

Les lois et les règles qui déterminent les conditions de travail sont malheureusement dépassées. Terre-Neuve-et-Labrador a le salaire minimum le plus bas au pays, les pires droits aux vacances, aucun congé de maladie pour les travailleuses et travailleurs non syndiqués et aucune obligation pour les employeurs de planifier le travail. Personne ne devrait avoir à travailler à temps plein pour des salaires de misère.

Les employeurs peuvent démanteler les syndicats simplement en sous-traitant le travail ou en lançant un nouvel appel d'offres. Cela sert à faire baisser les salaires.

De plus, pour les travailleuses et travailleurs syndiqués, les lois du travail permettent actuellement à des employeurs, comme nous l'avons vu avec DJ Composites, d'être reconnus coupables de tactiques de négociation illégales et de ne subir aucune conséquence réelle. Les lois permettent aux employeurs de mettre des travailleuses et travailleurs en lock-out pendant deux ans et de recourir à des travailleurs de remplacement. Cette situation doit cesser. C’est une attaque contre les syndicats et contre la négociation collective libre et équitable.

En outre, pour nos membres du secteur extracôtier, les questions de santé et la sécurité ont besoin d'une attention sérieuse. Les compagnies pétrolières ne devraient plus faire passer la production avant la sécurité.

Nous décrivons un certain nombre de façons d'améliorer les droits des travailleurs et travailleuses à Terre-Neuve-et-Labrador. Faisons en sorte que les partis politiques entendent parler de nous pendant cette campagne électorale. Faisons des droits des travailleuses et travailleurs une priorité.

En toute solidarité,

Lana Payne
Directrice de la région de l'Atlantique

Téléchargez la Questionnaire sur les élections à Terre-Neuve et Larbrador d'Unifor