Vous êtes ici

Résidences de retraite Chartwell, versez un salaire équitable

Posez des questions à Hilda sur la retraite chez Chartwell - Salaires

3/14/2019

Unifor lance la campagne « Chartwell, versez un salaire équitable » pour exposer les réalités des conditions de travail dans les résidences de retraite Chartwell

3/5/2019

Unifor a lancé une campagne pour informer les résidents, les familles et les membres de la communauté des salaires honteusement faibles versés par Chartwell dans sept régions de la province.

La campagne invite les membres de la communauté à signer une pétition demandant que Chartwell verse un salaire équitable à son personnel, pour appuyer les revendications des travailleuses et travailleurs de première ligne à la table de négociation.

« Les fournisseurs de soins sont essentiels dans l’établissement d’un environnement sécuritaire et agréable pour les aînés des résidences de retraite, a déclaré Katha Fortier, adjointe au président national d’Unifor. Les antécédents de Chartwell en ce qui concerne les faibles salaires versés à son personnel font en sorte qu’il est difficile pour les résidents de recevoir les soins de qualité qu’ils méritent et pour lesquels ils payent. »

Chartwell verse un salaire minimum à bon nombre des membres de son personnel. En fait, la plupart des employés de Chartwell ne gagnent même pas un salaire de subsistance. Pire encore, Chartwell a proposé un gel salarial jusqu’en 2020 pour tous les employés au salaire minimum. Ces travailleuses et travailleurs offrent des soins et de la compassion aux résidents, un emploi jugé suffisamment important pour que la Commission des relations de travail de l’Ontario leur refuse systématiquement le droit de grève, les assujettissant à la même loi que les autres fournisseurs de services essentiels, comme les travailleuses et travailleurs dans les hôpitaux.

« Chartwell doit redéfinir ses priorités, a ajouté Katha Fortier. Le président du conseil d’administration, l’ancien premier ministre de l’Ontario Mike Harris, empoche un généreux montant de 237 000 dollars par année alors que le personnel de première ligne gagne d’épouvantables salaires de misère. »

Le syndicat, qui représente les travailleuses et travailleurs de Chartwell, a organisé une campagne de mobilisation à l’échelle provinciale sous le nom de « Chartwell, versez un salaire équitable ».

La campagne comprend également des panneaux publicitaires dans toutes les communautés des résidences de retraite Chartwell, une pétition demandant au PDG de Chartwell Brent Binions et au président du conseil d’administration Mike Harris de verser aux travailleuses et travailleurs un salaire décent, ainsi qu’une série de vidéos « Demandez à Hilda », proposant la propre version du syndicat des vidéos « Les conseils de Thérèse » de Chartwell.

« Les familles et les membres de la communauté sont scandalisés de savoir que le personnel de Chartwell gagne des salaires aussi faibles, a lancé Andy Savela, directeur du secteur des soins de santé d’Unifor. Chartwell ne traite pas son personnel avec respect et s’en tire depuis trop longtemps. Les choses vont changer maintenant. »