Vous êtes ici

Négociations du Conseil national 4000 d’Unifor avec le CN et le CNTL

Le Conseil national 4000 d’Unifor représente près de 3 300 travailleuses et travailleurs de chemins de fer au Canada, dont ceux de CNTL, des terminaux intermodaux du CN et de Savage Alberta Railway. Des négociations sont en cours afin de conclure cinq nouvelles conventions collectives.

Mises à jours

Compte rendu des négociations

5/14/2019 -

Les membres du CN au Conseil 4000 ratifient de nouvelles ententes

Plus de 2 250 membres du Conseil national 4000 qui travaillent au CN à la grandeur du Canada ont voté en faveur de la ratification de nouvelles conventions collectives.

La convention collective 5.1 couvre le personnel de bureau, des ateliers et des magasins; la convention complémentaire 5.1 couvre le personnel intermodal, et la convention collective 5.4 couvre les conducteurs d'excavatrices.

Les nouvelles conventions ont été conclues le 31 mars 2019 et prévoient une prime à la signature de 1 000 dollars pour les membres actifs, des augmentations salariales rétroactives de 2,5 % à compter du 1er avril 2019, de 2,5 % à compter du 1er janvier 2020, de 3 % à compter du 1er janvier 2021 et de 3 % à compter du 1er janvier 2022. Il y a également plusieurs améliorations aux avantages et augmentations des allocations de formation. Les nouvelles conventions collectives viennent à échéance le 31 décembre 2022.

« J'aimerais féliciter les membres pour leur appui pendant les négociations et au moment de la ratification, a déclaré Jerry Dias, président national d’Unifor. Le travail accompli par les membres du Conseil 4000 contribue au succès financier du CN en tant qu'entreprise, et nos membres ont droit à une part des bénéfices record de la compagnie. »

« Je tiens à remercier nos membres pour leur appui tout au long du processus de négociation et lors de la ratification », a déclaré Dave Kissack, président du Conseil national 4000.

Le point sur les transports nationaux du Canada limitée (CNTL)

Après les votes de ratification qui ont eu lieu partout au Canada, de Terre-Neuve à l'île de Vancouver, la majorité des membres du CNTL n'ont pas ratifié leur entente de principe. Le syndicat communiquera avec les représentants du CNTL et des Relations de travail du CN avant la fin de la semaine afin d'explorer les dates de poursuite des pourparlers et de répondre aux préoccupations des membres, qui ont fait part de leurs problèmes pendant le processus de ratification.

Nouveaux accords de principe conclus

3/31/2019 -

Quatre nouvelles ententes de principes ont été conclues avec le Conseil national 4000 d’Unifor et le CN et CN Transportation Ltd (CNTL) à Montréal.

« Plus tôt cette année, nous avons établi une nouvelle structure salariale pour le secteur ferroviaire et nous sommes heureux de pouvoir conclure ces négociations avec des ententes qui garantissent que nos membres dévoués du secteur ferroviaire gagnent leur juste part des salaires et des avantages sociaux », a déclaré Jerry Dias, président national d’Unifor.

Le Conseil représente 3 300 travailleuses et travailleurs ferroviaires au Canada, notamment au CN, aux gares intermodales, au CNTL et au chemin de fer Savage Alberta Railway du CN.

Les négociations ont débuté le 24 janvier 2019 avec quatre comités de négociation distincts qui ont travaillé ensemble pour conclure la meilleure entente possible pour nos membres, ce qui représente des gains importants au chapitre des règles de travail, des salaires et des avantages sociaux.

« Nos membres continuent d'être la force motrice du succès continu du CN, et nous sommes heureux de leur recommander ces nouvelles ententes », a déclaré Dave Kissack, président du Conseil national 4000 d'Unifor.  

Les détails des nouvelles ententes ne seront pas rendus publics avant d’être présentés aux membres lors d'une série d'assemblées de ratification.

En toute solidarité,

Votre comité de négociation

Les pourparlers se poursuivent la semaine prochaine

3/18/2019 -

Convention collective 5.1 et convention complémentaire du CN

L'équipe de négociation de votre Conseil 4000 a rencontré le CN à Montréal du 4 au 8 février et du 25 février au 1er mars pour négocier de nouvelles conventions collectives. Les conventions actuelles viennent à échéance le 31 mars 2019. Pour l'instant, nous avons prévu d'autres dates pour poursuivre les négociations à compter du 25 mars à Montréal.

Nous nous engageons à conclure une entente qui reflète les demandes formulées par les membres. Jusqu'à présent, nous nous sommes surtout concentrés sur l'amélioration des conditions de travail et des règles de travail/repos des conventions collectives. Bien que nous ayons eu de nombreuses discussions, la compagnie n’a pas changé d’opinion à l’égard de nos principaux enjeux, et nous aurons besoin d'autres discussions pour les résoudre avant de pouvoir aller de l'avant et entamer les pourparlers sur les questions monétaires et les bonifications des avantages, où les membres ont également exprimé le désir de réaliser des gains significatifs. Toutefois, nous demeurons confiants que cet objectif pourra être atteint avant l'expiration des conventions collectives le 1er avril.

Entretemps, nous demandons à tous les membres de ne pas écouter l'employeur ou les rumeurs en milieu de travail et, si vous avez des questions ou des commentaires, de communiquer directement avec le représentant de votre section locale.

En toute solidarité,

Votre comité de négociation

Le point sur les négociations du Conseil national 4000 d’Unifor

3/13/2019 -

Les transports nationaux du Canada limitée (CNTL)

Unifor a rencontré les CNTL à Montréal du 25 au 28 février et à Calgary du 5 au 8 mars afin de négocier une nouvelle convention collective pour les 1 000 camionneurs exploitants-propriétaires dépendants des TNCL du Canada qui sont membres du Conseil national 4000 d’Unifor. La convention actuelle prend fin le 31 mars 2019.

Les négociations vont bon train et portent jusqu’à présent sur les importantes règles et conditions de travail. Nous avons également passé beaucoup de temps à discuter des demandes du syndicat pour améliorer les mesures disciplinaires progressives actuelles en vertu de l’article 8 de la convention collective. L’employeur est réceptif à nos préoccupations. Les mesures actuelles sont trop punitives et comprennent un système de trois fautes qui pourrait rapidement entraîner le licenciement d’un membre pour des infractions par ailleurs mineures. Nous travaillons présentement à la mise en œuvre de nouvelles dispositions de nature corrective et de mesures moins punitives.

Nous avons prévu d’autres dates afin de poursuivre les négociations à partir du 21 mars à Montréal, au cours desquelles nous aborderons les questions monétaires. Nous commencerons par discuter des spécifications des camions des CNTL.

Nous demandons aux membres des CNTL de ne pas prêter attention aux rumeurs qui sont véhiculées dans le milieu de travail par des membres qui ne font pas partie du comité de négociation d’Unifor.  Le comité de négociation diffusera des mises à jour dès que de nouveaux renseignements seront disponibles.

CNSAR

Le comité de négociation d’Unifor et du chemin de fer CN Savage Alberta Railway (CNSAR) poursuit les négociations avec le CN cette semaine (du 11 au 15 mars 2019) au bureau régional d’Unifor à Edmonton. Les négociations ont été fructueuses. Le comité s’est concentré sur la question de l’amélioration des conditions de travail du personnel des listes de remplacement afin de s’assurer que les jours de repos ne sont pas interrompus et que ces listes ne remplacent pas les affectations régulières. Nous voulons également que notre convention collective soit numérotée comme les autres au CN.

Les négociations comportaient également des discussions sur l’arrêté ministériel émis le 21 décembre 2018 par le ministre des Transports Marc Garneau dans lequel il demande aux compagnies ferroviaires de revoir les règles relatives au temps de travail et de repos touchant le personnel d’exploitation ferroviaire afin de s’assurer qu’elles reflètent « les données scientifiques les plus récentes sur la fatigue et les pratiques de gestion en la matière ».  Les compagnies ferroviaires, dont le CN, doivent soumettre les modifications proposées d’ici le 19 mai 2019 afin que le ministre des Transports Marc Garneau les approuve avant la fin de juin 2019. Étant donné que notre convention collective a été négociée pour permettre aux membres de travailler dans le cadre d'affectations de travail prévues à l'horaire qui permettent un meilleur équilibre travail-vie personnelle, nous ne croyons pas que l'arrêté ministériel devrait toucher nos membres ou notre convention collective. Nous vous tiendrons au fait des nouveaux développements au fur et à mesure que nous en saurons davantage.

Le Conseil 4000 commence les négociations avec le CNTL le 25 février 2019

2/14/2019 -

Unifor rencontrera des représentants de CN Transportation Ltd. (CNTL) et des Relations de travail du CN le 25 février 2019 à Montréal pour commencer à négocier le renouvellement de notre convention collective qui régit plus de 1 000 camionneurs propriétaires-exploitants du CNTL. Les négociations vont se poursuivre jusqu’au 28 février. D’autres dates de négociation ont aussi été confirmées du 5 au 8 mars à Calgary, en Alberta.

Nos membres au CNTL transportent des marchandises pour les activités intermodales croissantes du CN, y compris la cueillette et la livraison locales, la livraison régionale et longue distance partout au Canada et le service de camionnage dans les ports canadiens de Vancouver, Montréal et Halifax.

Les priorités de négociation déterminées par nos membres au CNTL portent, entre autres, sur l'amélioration importante des taux pour les zones et les parcours routiers, l'amélioration des mesures disciplinaires dans la convention collective, le régime d’assurance et d’avantages sociaux des propriétaires exploitants au CNTL.

Les négociations reprennent 25 Février

2/8/2019 -

Du 5 février au 8 février 2019, votre comité de négociation a débuté les négociations avec le CN à Montréal afin de renouveler la convention collective pour le CN 5.1 et l’entente supplémentaire.

Plusieurs échangent ont eu lieux sur des sujets clés tout au long de la semaine. Le comité de négociation a pris soins d’exprimer à la compagnie plusieurs enjeux significatifs qui affectent le quotidien de nos membres. Nous travaillons de façon diligente afin d’obtenir une entente.

La prochaine séance de négociation aura lieu du 25 au 28 février 2019.

Le comité de négociation reste déterminé à négocier la meilleure entente possible et nous vous assurons que nous travaillons très fort pour vous obtenir des gains.

Entre-temps, nous demandons aux membres de ne pas écouter l’employeur ni d’attiser les rumeurs, si vous avez des questions ou des commentaires, nous vous invitons à contacter vos représentants syndicaux.

En toute solidarité,

Votre comité de négociation du Conseil 4000

Compte rendu des négociations

1/24/2019 -

Les comités de négociations ont rencontré les représentantes et représentants du CN et de CNTL à Montréal afin d’entamer officiellement des négociations sur les cinq conventions collectives du Conseil, soit la convention collective 5.1 du CN, la convention collective complémentaire 5.1 (Intermodaux) du CN, la convention collective 5.4 du CN, la convention collective de Savage Alberta Railway du CN, et la convention collective du CNTL.  Ces ententes couvrent les 3 270 membres d’Unifor du Conseil 4000 de l’ensemble du Canada.

« Nos travailleuses et travailleurs dévoués ont fait du CN l’entreprise rentable qu’elle est aujourd’hui et nous demandons leur juste part sous forme de salaires et d’avantages sociaux dans le cadre de ces négociations », a indiqué Jerry Dias, président national d’Unifor.

Les demandes de négociation ont été échangées et d’autres dates de négociations ont été provisoirement prévues pour la semaine du 4 février 2019. Les cinq conventions collectives expireront le 31 mars 2019.

Les quatre comités de négociation d’Unifor du Conseil 4000 sont unis et déterminés à négocier les meilleures ententes possibles. Nous aimerions assurer nos membres que nous travaillerons en leur nom avec diligence afin d’obtenir des gains touchant les règles du travail, les salaires et les avantages sociaux.

À cette fin, nous ne négocions pas en public et nous utiliserons le bulletin Voieferrée et le site Web du Conseil 4000 (https://www.unifor4000fr.com/), ces pages d’information sur les négociations, ainsi que nos sites de médias sociaux, comme Facebook, Twitter et Google+, pour vous communiquer des comptes rendus le plus souvent possible. 

« Nous négocions ensemble de façon stratégique pour répondre aux besoins de nos membres qui représentent la force motrice principale des bénéfices records constants réalisés par le CN », a déclaré Dave Kissack, président du Conseil national 4000 d’Unifor