Vous êtes ici

Négociations dans le secteur de l’automobile 2020

Le point sur les négociations no 10

11/4/2020

Aux membres d’Unifor,

La date limite de négociation ayant été fixée à 23 h 59 aujourd'hui, le comité central et les comités locaux de négociation de GM continuent à travailler avec diligence pour parvenir à une entente de principe.

Les négociations de la semaine dernière ont progressé lentement, les discussions de la table centrale et des sous-comités s'étant accélérées au cours des dernières 24 heures. À l'approche de l'échéance, notre syndicat s'engage à obtenir avec GM l’entente type conclue avec Ford et FCA, ainsi qu'à réaliser des gains spécifiques à nos tables de négociations locales. Malheureusement, sur certains fronts, GM se positionne toujours loin de l’entente type, plusieurs questions restant en suspens. Les négociations vont se poursuivre au cours de la journée.

En outre, les dirigeants d'Unifor et de GM continuent à tenir des discussions de haut niveau sur les engagements de produits et les allocations d'investissements. Des cadres de l’entreprise sont arrivés au Canada en début de semaine pour mener des entretiens en tête-à-tête avec le syndicat sur ce front. Ces discussions s'avèrent être un défi, comme toujours, mais elles progressent néanmoins. L'objectif du syndicat dans ces discussions sur les investissements est double : stabiliser l'empreinte de la production canadienne, y compris les volumes de production, et s'efforcer d'étendre cette empreinte, dans la mesure du possible, pour l'avenir. 

Le syndicat estime que les engagements historiques pris par Ford et FCA en matière de produits au cours du mois dernier prouvent que le Canada reste un lieu privilégié pour la construction de véhicules, de groupes motopropulseurs et d'autres composants essentiels. Notre objectif dans les négociations avec GM est de tirer parti des succès obtenus lors de ces précédentes rondes de négociations. À ce stade, GM n'a pas encore proposé d'engagements concrets sur les plans d’avenir quant aux produits, mais les pourparlers sont en cours.

Prochaines étapes

Le syndicat encourage ses membres à se préparer à une éventuelle grève.

Si une entente de principe est conclue, des informations seront affichées à l'adresse www.unifor.org/Negosauto2020. Veuillez continuer à consulter régulièrement cette page Web pour des mises à jour tout au long de la journée.

Une conférence de presse virtuelle est prévue le 5 novembre à 10 heures (heure de l'Est), au cours de laquelle le président d'Unifor, Jerry Dias, fera le point sur l'état d'avancement des pourparlers. Des informations sur cette conférence de presse, et sur les modalités de participation, sont disponibles à l'adresse www.unifor.org.

Il est toujours prévu que des assemblées de ratification/information en ligne aient lieu le dimanche 8 novembre 2020. De plus amples informations seront envoyées directement aux membres en ce qui concerne l'inscription et le vote en ligne, alors restez à l'écoute.

Le syndicat continuera à rendre compte de l'état d'avancement des pourparlers avec ses membres, et transmettra autant d'informations que possible. Notre objectif est d'être aussi ouvert et transparent que possible avec les membres, sans compromettre l'intégrité du processus de négociation. Restez à l'écoute pour de nouvelles mises à jour.


 

Le point sur les négociations – No 9

10/28/2020

Aux membres d’Unifor,

Le 19 octobre, les membres chez Fiat Chrysler ont conclu leur processus de ratification, votant à 78 % en faveur d'une nouvelle convention collective de trois ans. Les dispositions monétaires de la nouvelle convention suivent l’entente type établie précédemment pendant les négociations avec la compagnie Ford Motor. Comme chez Ford, la convention collective avec FCA comprend de solides engagements d'investissement allant jusqu'à 1,58 milliard de dollars qui non seulement garantissent du travail dans les installations d'Unifor à Brampton et à Etobicoke, mais qui permettent également de créer de futurs emplois grâce à de nouveaux investissements dans les véhicules électriques à Windsor.

La convention collective avec FCA marque un deuxième investissement majeur dans l'assemblage de véhicules électriques pour le Canada en moins d'un mois – un nouvel élan de confiance à l’égard du Canada comme site de production de véhicules pour l'avenir.

Des résumés de la convention-cadre de FCA et de diverses ententes locales sont disponibles sur le site www.unifor.org/negosauto2020.


Les pourparlers avec GM ont commencé

Après une courte pause suite à la ratification de l’entente avec FCA, les membres des comités de négociation Unifor-GM sont arrivés à l'hôtel Sheraton Centre, pour poursuivre les négociations avec General Motors. Les pourparlers ont repris le jeudi 22 octobre, et une date limite a été fixée au mercredi 4 novembre à 23 h 59.

Au cours de la semaine dernière, des discussions ont eu lieu au sein de divers sous-comités GM. Les membres des comités locaux et des sous-comités travaillent d'arrache-pied pour discuter de questions importantes concernant les travailleuses et travailleurs de GM à St. Catharines, Oshawa et Woodstock. Le syndicat travaille également avec diligence pour s'assurer que GM s'engage à respecter l’entente type, à mettre en place des programmes de produits et à investir dans nos installations. Les pourparlers progressent, même s'il reste beaucoup de travail à faire avant la date butoir.

Le syndicat continuera à rendre compte de l'avancement des pourparlers avec ses membres au cours des prochains jours, et transmettra autant d'informations que possible sur les progrès. Notre objectif est d'être aussi ouvert et transparent que possible avec les membres, sans compromettre l'intégrité du processus de négociation. Restez à l'écoute pour de nouvelles mises à jour.


 

Le point sur les négociations – No 6

10/2/2020

Aux membres d’Unifor,

Cette semaine, nos consœurs et confrères chez Ford Motor ont ratifié une nouvelle convention collective, avec 81 % des membres qui ont voté en sa faveur. Comme l'a déclaré notre président national Jerry Dias, « le résultat du vote démontre non seulement le soutien massif de nos membres envers leurs comités de négociation et leur nouvelle convention collective, mais il montre également que les membres d'Unifor ont une vision claire de la force et de la prospérité du secteur automobile canadien ».

Les résumés de la convention cadre avec Ford et des diverses ententes locales sont disponibles publiquement à l’adresse www.unifor.org/negosauto2020. Le résumé du document de la convention collective cadre avec Ford qui établit l’entente type pour les négociations avec FCA et General Motors, est directement accessible ici.

Début des pourparlers avec FCA

Pendant une courte pause de deux jours après la ratification de la convention collective avec Ford, les membres des comités de négociation Unifor-FCA se sont rendus à Toronto pour entamer les négociations avec FCA. Les discussions entre notre syndicat et l'entreprise ont officiellement repris le jeudi 1er octobre, avec diverses réunions des comités central, locaux et des sous-comités ayant eu lieu au cours des dernières 24 heures. Les membres des comités travaillent dur non seulement pour s'assurer que FCA suit l’entente type salariale établie avec Ford, mais aussi pour traiter des questions importantes spécifiques à FCA à Windsor, Brampton, Etobicoke et dans les dépôts de pièces. Les investissements dans les installations de FCA restent une priorité essentielle pour le syndicat dans le cadre de ces pourparlers.

Les parties ont jusqu’à la date limite du 14 octobre à 23 h 59 pour conclure une entente.

De plus amples informations sur l'avancement des négociations seront disponibles au cours de la semaine prochaine. Restez à l'affût.

Appui public à l’égard de la convention collective avec Ford

La ratification de la nouvelle convention collective entre Unifor et Ford, qui prévoit des investissements d'une valeur de 1,95 milliard de dollars, dont l'engagement de transformer Oakville en l'une des rares installations de production de masse de véhicules électriques à batterie (BEV) en Amérique du Nord, reposait entièrement sur l’aval des membres d'Unifor. Leur soutien à l'entente a été fort.

L'importance de cet investissement pour l'avenir de la construction automobile au Canada n'a pas échappé aux autres dirigeants et analystes du secteur.

« Nous avons eu beaucoup d'investissements positifs dans les usines existantes. Celui-ci est transformationnel. Il nous permet de raconter notre histoire différemment. Avant, nous évoquions le potentiel. Maintenant, c’est devenu une réalité. Quelle meilleure approbation de tout ce que nous pouvons potentiellement faire que lorsque Ford Motor dit : ‘Très bien, faisons-le.’ »

  • Flavio Volpe, président, Association des fabricants de pièces automobiles (Windsor Star, 29 septembre 2020)

« C'est une excellente nouvelle que Ford Canada et Unifor aient conclu une entente de principe sur une convention collective nationale de trois ans... Je crois que le pivot de la production de véhicules électriques s'avérera historique, c’est un ‘coup de circuit’, comme l'a qualifié le président d'Unifor, Jerry Dias. »

  • Rob Burton, maire, Ville d’Oakville (Bureau du maire, déclaration, 22 septembre 2020)

« Ce n'est pas seulement la chaîne d'approvisionnement de Ford... Cela permettra à d'autres producteurs de fabriquer des véhicules électrifiés dans leurs usines au Canada également. »

  • Kirstin Dziczek, Center for Automotive Research (Globe and Mail, 22 septembre 2020)

« Nous sommes dans le jeu d'une manière que nous n'avons pas connue depuis longtemps. »

  • Dmitri Anastakis, professeur, Université de Toronto (Globe and mail, 22 septembre 2020)

« C'est un [investissement] qui dit que si nous devons un jour devenir l'un des principaux acteurs ou le leader de la production de VE, cet investissement pourrait très bien servir de catalyseur. »

  • Brendan Sweeney, directeur général, Réseau Trillium pour la fabrication avancée (Automotive News Canada, 24 septembre 2020)

« En introduisant la production de véhicules électriques à batterie au complexe d'assemblage d'Oakville, nous consolidons nos activités canadiennes en tant que leader dans la fabrication automobile de pointe. »

  • Dean Stoneley, PDG, Compagnie Ford Motor du Canada (déclaration de la compagnie, 28 septembre 2020)

Le syndicat va continuer à rendre compte de l'état d'avancement des pourparlers avec les membres au cours de la semaine à venir, et transmettra autant d'informations que possible sur l'état d'avancement des négociations. Notre objectif est d'être aussi ouvert et transparent que possible avec les membres, sans compromettre l'intégrité du processus de négociation. Restez à l'écoute pour de nouvelles mises à jour.


 

Les membres d’Unifor ratifient une entente historique avec Ford

9/29/2020

Les membres d'Unifor travaillant chez Ford Motor ont voté à 81 % en faveur de nouvelles conventions collectives de trois ans qui prévoient des investissements de 1,95 milliard de dollars pour la production de véhicules électriques à batterie (VEB) à Oakville et un nouveau dérivé de moteur à Windsor, ainsi que d'autres gains importants. Lisez le communiqué de presse ici.

VOTEZ MAINTENANT

9/28/2020

Nous rappelons à tous les membres travaillant chez Ford de voter avant 10 h 59 aujourd'hui. 

Pour voter en ligne, visitez le site Web dont l’adresse vous a été envoyée par courriel:

https://unifornational.simplyvoting.com

Une fois que vous avez ouvert le formulaire de connexion, entrez votre ID Ford et le mot de passe fourni. Si vous avez des problèmes ou si vous n'avez pas reçu les instructions pour voter, veuillez envoyer un courriel à uniforford2020@gmail.com

Le point sur les négociations – No 5

9/21/2020

Aux membres d’Unifor,

La conférence de presse du président national Jerry Dias prévue à 15 heures aujourd'hui a été déplacée à 10 heures demain, mardi 22 septembre 2020.

Les négociations se poursuivent avec la compagnie Ford Motor avant l'échéance fixée à 23 h 59 ce soir.

La section locale et le comité central de négociation d'Unifor travaillent avec diligence pour atteindre les objectifs prioritaires du syndicat, les discussions de ces derniers jours ayant commencé très tôt le matin et se sont terminées tard dans la nuit.

Malgré certains progrès sur divers points, le syndicat et la compagnie continuent de concentrer les discussions sur les domaines clés, notamment la sécurité d'emploi, les salaires, les avantages sociaux et les pensions, entre autres.

Nous avons l'intention de diffuser une nouvelle mise à jour pour les membres sur l'état des négociations plus tard dans l'après-midi ou dans la soirée, avant l’heure limite de négociation.

Les membres travaillant dans les installations de Ford Motor continueront à travailler selon les horaires qui leur ont été attribués jusqu'à ce que le syndicat donne un nouveau préavis.

Assurez-vous de consulter le site www.unifor.org/negosauto2020 pour lire les mises à jour officielles sur les négociations et d’autres informations.

Le point sur les négociations – No 4

9/15/2020

Aux membres d’Unifor,

Le 8 septembre 2020, le président national Jerry Dias a choisi la compagnie Ford Motor comme cible pour mener les négociations entre les trois constructeurs automobiles de Detroit. Le syndicat a l'intention de parvenir à une entente avec Ford, qui établira l’entente type pour les salaires, les avantages sociaux, les pensions et les autres conditions de travail des travailleuses et travailleurs de l'automobile dans tout le Canada.

À la suite de discussions avec chacun des constructeurs automobiles au cours de la semaine précédant la sélection de la cible, nous avons déterminé que sur des questions essentielles telles que les investissements futurs et l'amélioration des conventions collectives, la vision de Ford correspondait le plus étroitement à la nôtre. Le syndicat estime que négocier avec Ford en premier lieu nous donne la meilleure chance d'aborder notre programme de négociation et notre vision pour l'industrie.

Les négociations entre le syndicat et Ford ont bien avancé depuis la fête du Travail, avec des progrès rapides aux tables des comités locaux, aux tables des sous-comités et aux tables des comités centraux.

Malgré ces progrès encourageants, le syndicat et la compagnie restent très éloignés l'un de l'autre sur de nombreux points essentiels. Il s'agit notamment des questions de rémunération et de diverses questions relatives au lieu de travail. Le syndicat s'est également engagé à ce que des investissements nécessaires soient garantis et des mesures de sécurité d'emploi qui constitueront la pierre angulaire de toute entente finale. La compagnie et le syndicat ont officiellement présenté leurs premières demandes monétaires complètes, qui mettent en évidence de nombreuses différences fondamentales et des défis à relever. 

La semaine à venir

Les négociations se poursuivront au cours de la semaine prochaine, les représentant(e)s du syndicat et de la compagnie prévoyant de se réunir aussi souvent que possible. Les comités travailleront avec diligence pour résoudre toutes les questions en suspens et pour tenter de parvenir à entente de principe avant la date limite fixée à 23 h 59 le lundi 21 septembre.

Les membres peuvent s'attendre à recevoir avant la date limite un autre compte rendu des négociations qui présentera l'état d'avancement des pourparlers. Les membres peuvent également s'attendre à recevoir des informations de leur section locale concernant la préparation à la grève ainsi que des informations relatives aux assemblées de ratification. Ceci afin d'aider les membres à se préparer à l'un ou l'autre de ces résultats. N'oubliez pas de contacter votre représentante ou représentant syndical local pour obtenir de plus amples informations.

Conformément aux règles de santé publique, les assemblées de ratification se dérouleront différemment cette année par rapport aux années précédentes. Restez à l'écoute pour plus d'informations, et assurez-vous de suivre les instructions de votre section locale sur la façon de vous inscrire à ces assemblées et de vous permettre de voter sur l’entente de principe.   

Unifor fait la promotion de la justice raciale

Ceux qui ont regardé l'annonce du nom de l’entreprise cible le 8 septembre auraient vu le président national Jerry Dias, la secrétaire-trésorière nationale Lana Payne et les présidents des comités de négociation principaux de Ford, GM et FCA porter des t-shirts « Black Lives Matter » (La vie des Noirs compte).

Lors de la conférence de presse, Jerry a parlé avec passion de la nécessité pour Unifor d'utiliser toutes les plateformes dont le syndicat dispose pour défendre la justice raciale. Il y a peu de plateformes qui soient plus visibles au Canada que les négociations avec les trois grands constructeurs automobiles de Detroit.

Il est important de rappeler que la négociation collective n'existe pas dans le vide. Elle a une influence directe sur le lieu de travail, mais aussi sur la communauté au sens large. Unifor est un syndicat social, qui apporte son soutien à ses membres et à tous les travailleurs et travailleuses lorsqu'ils en ont besoin. Lorsque des travailleuses et travailleurs racialisés sont confrontés à la discrimination, à l'oppression et luttent pour l'égalité, notre syndicat se tient à leurs côtés, en solidarité, et se bat pour le changement.

Pendant ce cycle de négociations, les comités centraux de négociation d'Unifor s'engagent à faire progresser la justice raciale, par l'éducation, la sensibilisation et l'élimination des obstacles aux communautés racialisées sur le lieu de travail.

Le syndicat continuera à rendre compte de l'avancement des négociations avec ses membres au cours de la semaine à venir, et transmettra autant d'informations que possible sur l'état d'avancement des négociations. Notre objectif est d'être aussi ouvert et transparent que possible avec les membres, sans compromettre l'intégrité du processus de négociation. Restez à l'écoute pour de nouvelles mises à jour.

Mise à jour - Votes d’autorisation de grève chez les trois constructeurs automobiles de Detroit

8/27/2020

Aux membres d’Unifor,

Les 29 et 30 août 2020, les sections locales organiseront des votes d'autorisation de grève pour chaque unité de négociation des trois constructeurs automobiles de Detroit.

Les votes d'autorisation de grève doivent avoir lieu avant qu'Unifor puisse légalement entamer une action de grève. En plus de satisfaire à cette exigence légale, les votes de grève sont l'occasion pour les membres d'Unifor de montrer leur soutien à leurs comités de négociation et à leurs objectifs de négociation. Les membres soutiennent leurs comités de négociation en votant pour autoriser une grève, si nécessaire, afin d'obtenir une convention collective équitable avant la date limite du délai de grève. On parle souvent de membres qui donnent à leurs comités de négociation un « mandat de grève ». Unifor sollicite tous les membres à donner un mandat fort en votant en faveur de l'autorisation d’une grève.

Pour être clair, voter « oui » ne signifie pas nécessairement qu'il y aura une grève. Toutefois, ce choix donne à vos comités de négociation l'autorité de déclencher une grève si elle est justifiée.

Les membres doivent avoir déjà reçu des informations de leur section locale sur la manière de participer au vote d'autorisation de grève. Certaines sections locales organiseront des votes en personne, à l'aide de bulletins de vote en papier. Ces sections locales doivent se conformer aux restrictions provinciales liées à la COVID-19 en vigueur concernant les rassemblements. Toutes les autres sections locales procèderont à des votes d'autorisation de grève par voie électronique.

Si vous n'avez pas reçu vos informations de vote, ou si vous ne savez pas comment participer au vote d'autorisation de grève de votre section locale, veuillez contacter l'un des représentants d’Unifor suivants, qui pourra vous aider dans ce processus:

Merci de votre soutien continu.

Les membres qui ont des questions peuvent écrire un courriel à autotalks2020@unifor.org. Toutes les autres questions relatives aux négociations collectives doivent d'abord être adressées au représentant de la section locale concernée.

Le point sur les négociations – No 2

8/17/2020

Aux membres d’Unifor,

Le mercredi 12 août, notre syndicat a officiellement entamé les négociations avec chacun des trois constructeurs automobiles de Detroit. Trois réunions distinctes ont eu lieu au centre-ville de Toronto au cours de la journée entre les représentants des principaux comités de négociation d'Unifor, dont le président national Jerry Dias, et les responsables des sociétés General Motors, Ford et Fiat Chrysler. Les participants aux réunions ont suivi des protocoles stricts en matière de santé et de sécurité, notamment en ce qui concerne la distanciation physique et l'utilisation de masques de protection.

Cette ouverture officielle des pourparlers fait partie depuis longtemps des négociations contractuelles dans le secteur automobile canadien. Aucune négociation réelle n'a lieu pour l'instant entre le syndicat et l'entreprise. Il s'agit plutôt d'une occasion pour les principaux négociateurs d'échanger des déclarations d'ouverture qui signalent, à chaque partie, les objectifs prioritaires et les attentes à l'approche des pourparlers. C'est l'occasion pour les membres des comités de se rencontrer et pour le syndicat de communiquer son point de vue aux médias et de répondre aux questions des journalistes.

Priorités de négociation

Au cours des derniers mois, les membres d'Unifor de chacun des trois grands constructeurs automobiles de Detroit ont soumis des idées et des demandes pour modifier et améliorer les conventions collectives actuelles. Les comités de négociation du syndicat ont reçu des centaines de recommandations des membres au cours de cette période. Les comités ont examiné ces demandes et les a organisées en un ensemble soumis, au nom des membres, à l'entreprise. Ces demandes comprennent des questions dites de « négociation centrale » telles que les salaires, les pensions et les avantages sociaux – des questions qui s'appliquent de manière égale dans toutes les installations. Les demandes comprennent également des questions de « négociation locale ». Il s'agit de questions distinctes pour chaque usine, comme l'affectation des tâches, la représentation syndicale et la modernisation des installations, par exemple (voir ci-dessous pour de plus amples explications sur la structure des comités de négociation à plusieurs niveaux).

Dans ses remarques d'ouverture, le syndicat a exposé ses principales priorités, qui découlent des diverses demandes des membres ainsi que des points de vue des représentants élus du comité de négociation et du Conseil automobile d'Unifor.

L'une des principales priorités du syndicat est de sécuriser les produits existants et de rechercher des engagements pour l'attribution de nouveaux produits et l'investissement dans chacune de nos installations. Les représentants d'Unifor ont fait part à chacune des entreprises de leurs préoccupations quant à la nécessité de maintenir et d'accroître les produits actuels et futurs dans les installations.

Malgré les défis importants auxquels est confronté le secteur automobile canadien, le syndicat estime que chacune de ces installations est viable et, grâce à des investissements stratégiques, bien équipée pour la croissance au courant des prochaines années. Le syndicat a également fait part de son intention de discuter des investissements dans l'électrification des véhicules, afin de prendre une part significative de ce qui sera un marché de croissance important dans les années à venir. 

En plus de garantir de nouveaux programmes de produits, le syndicat a souligné son désir d'améliorer les salaires, les pensions et de répondre aux graves préoccupations concernant le programme des nouveaux employés (nous fournirons plus de détails sur le programme des nouveaux employés dans notre prochaine mise à jour). Le syndicat a également discuté de l'amélioration des avantages en matière de soins de santé et des autres avantages sociaux.

Au même moment, chacune des entreprises a fait part au syndicat de ses propres objectifs de négociation, en mettant l'accent sur la compétitivité des coûts et la flexibilité des opérations.


Comprendre la structure des comités de négociation à plusieurs niveaux

Vous entendrez souvent parler du « comité de négociation » au cours des négociations du secteur de l'automobile en 2020. Ce comité est composé des représentant(e)s élus désignés sur le lieu de travail, chargés de négocier le renouvellement de votre convention collective, ainsi que des responsables et du personnel du syndicat national.

Toutefois, il est important de comprendre qu'il existe différents types de comités de négociation à l'œuvre dans les pourparlers du secteur de l'automobile, chacun ayant des responsabilités différentes.

Tout d'abord, un comité local de négociation est chargé de négocier les questions pertinentes pour chaque installation, y compris diverses questions opérationnelles et de personnel. Dans certains cas, les négociations entre les comités locaux d'Unifor et la direction de l'établissement se poursuivent depuis des semaines, et continueront dans les semaines à venir. Elles se dérouleront parallèlement aux réunions du « comité central de négociation ».

Le comité central de négociation est chargé de négocier les questions qui concernent l'ensemble des installations, notamment les salaires, les pensions, les avantages sociaux, la sécurité du revenu, les congés (payés et non payés), l'équité, les métiers spécialisés et l'apprentissage, entre autres. Le comité central est composé de représentant(e)s choisis des diverses installations, ainsi que du président national, de la secrétaire-trésorière nationale, d'autres dirigeant(e)s et du personnel du syndicat national. Chacune des trois compagnies a son propre comité central.

Les questions traitées par le comité central de négociation sont nombreuses. Par conséquent, le comité central est divisé en plusieurs sous-comités qui sont chargés de négocier sur une catégorie spécifique de questions. Les descriptions de ces sous-comités varient d'une compagnie à l'autre, mais elles comprennent généralement le comité d'examen des demandes monétaires ainsi que les comités des pensions et des avantages sociaux, des métiers spécialisés, de la santé et de la sécurité et du programme d'aide aux employés et à leurs familles.

Au fil du temps, le syndicat a développé un processus complet de communication et de partage d'informations afin que tous les comités comprennent ce qui se passe aux différentes tables de négociation. Tous les comités travaillent en étroite coordination et rendent régulièrement compte des progrès réalisés au président du comité central de négociation lors de réunions de caucus internes.     


Prochaines étapes

Maintenant que le lancement officiel a eu lieu, les réunions préliminaires entre le comité d'examen des demandes financières d'Unifor et les représentants des employeurs commenceront le lundi 24 août à Toronto. Les négociations avec le comité central auront lieu avec chacune des trois compagnies le lundi 31 août, ainsi que les discussions avec les sous-comités, et se poursuivront jusqu'à la fête du Travail. À ce moment-là, le président national Jerry Dias déterminera laquelle des trois compagnies servira de compagnie cible pour le délai de grève.

Une fois ce choix fait, la négociation se poursuivra uniquement avec la compagnie cible (ou plusieurs compagnies) pour le délai de grève jusqu'à l'expiration de la convention, le 21 septembre à 23 h 59.

En prévision d'un éventuel arrêt de travail, le syndicat organisera des votes de grève avant la date d'expiration de la convention. Restez à l'écoute pour des informations spécifiques concernant les votes de grève dans une prochaine mise à jour.

Les membres qui ont des questions sur le contenu de ce site peuvent nous écrire un courriel à autotalks2020@unifor.org. Toutes les autres questions relatives aux négociations collectives doivent d'abord être adressées au représentant de la section locale concernée.

Bulletin no 3

8/17/2020

Mise à jour – Votes d’autorisation de grève chez les trois constructeurs automobiles de Detroit

Aux membres d’Unifor,

Le mercredi 12 août, notre syndicat a officiellement débuté les négociations avec chacun des trois constructeurs automobiles de Detroit. Trois réunions distinctes ont eu lieu au centre-ville de Toronto au cours de la journée entre les représentants du comité central de négociation d'Unifor, dont le président national Jerry Dias, et les responsables des compagnies General Motors, Ford et Fiat Chrysler. Les participants aux réunions ont suivi des protocoles stricts en matière de santé et de sécurité, notamment en ce qui concerne la distanciation physique et l'utilisation de masques de protection.

Cette ouverture officielle des pourparlers fait partie depuis longtemps des négociations contractuelles dans le secteur automobile canadien. Aucune négociation réelle n'a lieu pour l'instant entre le syndicat et les constructeurs automobiles. Il s'agit plutôt d'une occasion pour les principaux négociateurs d'échanger des déclarations d'ouverture qui signalent, à chaque partie, les objectifs prioritaires et les attentes à l'approche des pourparlers. C'est l'occasion pour les membres du comité de se rencontrer et pour le syndicat de communiquer son point de vue aux médias et de répondre aux questions des journalistes.
 

Priorités de négociation

Au cours des derniers mois, les membres d'Unifor travaillant au sein des trois grands constructeurs automobiles de Detroit ont soumis leurs idées et demandes pour modifier et améliorer les conventions collectives actuelles. Les comités de négociation du syndicat ont reçu des centaines de recommandations des membres au cours de cette période. Le comité a examiné ces demandes et les a organisées en un ensemble présenté, au nom des membres, à l'employeur. Ces demandes comprennent des questions dites de « négociation centrale » telles que les salaires, les pensions et les avantages sociaux – des questions qui s'appliquent de manière égale dans toutes les installations. Les demandes portent également sur des questions de « négociation locale ». Il s'agit de questions propres à chaque installation, comme l'affectation des tâches, la représentation syndicale et la modernisation des installations, par exemple (voir ci-dessous pour de plus amples explications sur la structure des comités de négociation).

Dans ses remarques d'ouverture, le syndicat a exposé ses priorités absolues, qui découlent des diverses demandes des membres ainsi que des points de vue des représentants élus des comités de négociation et du Conseil de l’automobile d'Unifor.

L'une des principales priorités du syndicat est de sécuriser les produits existants et de rechercher des engagements pour l'attribution de nouveaux produits et l'investissement dans chacune de nos installations. Les représentants d'Unifor ont fait part à chacune des entreprises de leurs préoccupations quant à la nécessité de maintenir et de faire croître nos installations pour les produits actuels et futurs.

Malgré les défis importants auxquels est confronté le secteur automobile canadien, le syndicat estime que chacune de ces installations est viable et, grâce à des investissements stratégiques, bien équipée pour la croissance dans les années à venir. Le syndicat a également fait part de son intention de discuter d'investissements dans l'électrification des véhicules, afin de s'emparer d'une part significative de ce qui sera un marché de croissance important dans les années à venir.  

En plus de sécuriser des programmes pour de nouveaux produits, le syndicat a souligné son désir d'améliorer les salaires et les pensions et de répondre aux graves préoccupations concernant le nouveau programme d’embauche (nous fournirons plus de détails sur le nouveau programme d’embauche dans notre prochaine mise à jour). Le syndicat a également discuté de la bonification des avantages en matière de soins de santé et des autres avantages sociaux.

En même temps, chacune des compagnies a fait part au syndicat de ses propres objectifs de négociation, en mettant l'accent sur la compétitivité des coûts et la flexibilité des opérations.


Comprendre la structure des comités de négociation à plusieurs niveaux

Vous entendrez souvent parler du « comité de négociation » au cours des négociations de l'automobile en 2020. Ce comité est composé des représentants élus désignés sur le lieu de travail, chargés de négocier le renouvellement de votre convention collective, ainsi que des dirigeants et représentants du syndicat national.

Toutefois, il est important de comprendre qu'il existe différents types de comités de négociation à l'œuvre dans les pourparlers du secteur de l'automobile, chacun ayant des responsabilités différentes.

Tout d'abord, un comité local de négociation est chargé de négocier les questions pertinentes pour chaque installation, y compris diverses questions opérationnelles et de personnel. Dans certains cas, les négociations entre les comités locaux d'Unifor et la direction de l’installation se déroulent depuis des semaines, et continueront dans les semaines à venir. Elles vont aussi se dérouler parallèlement aux réunions du « comité central de négociation ».

Le comité central de négociation est chargé de négocier les questions qui concernent l'ensemble des installations, notamment les salaires, les pensions, les avantages sociaux, la sécurité du revenu, les congés (payés et non payés), les questions d'équité, les métiers spécialisés et les apprentissages, entre autres. Le comité central est composé de représentants choisis des différentes installations, ainsi que du président national, de la secrétaire-trésorière nationale, d'autres dirigeants et de représentants du syndicat national. Chacune des trois compagnies a son propre comité central.

Les questions traitées par le comité central de négociation sont nombreuses. Par conséquent, le comité central est divisé en plusieurs sous-comités qui sont chargés de négocier sur une catégorie spécifique de questions. Les descriptions de ces sous-comités varient d'une compagnie à l'autre, mais elles comprennent généralement le comité d'examen des demandes monétaires ainsi que les comités des pensions et des avantages sociaux, des métiers spécialisés, de la santé et de la sécurité et du programme d'aide aux employés et à leurs familles.

Au fil du temps, le syndicat a développé un processus complet de communication et de partage d'informations afin que tous les comités comprennent ce qui se passe aux différentes tables de négociation. Tous les comités travaillent en étroite coordination et rendent régulièrement compte des progrès réalisés au président du comité central de négociation lors de réunions de caucus internes.     


Prochaines étapes

Maintenant que le lancement officiel a eu lieu, les réunions préliminaires entre le comité d'examen des demandes financières d'Unifor et les représentants des employeurs commenceront le lundi 24 août à Toronto. Les négociations avec le comité central auront lieu avec chacune des trois compagnies le lundi 31 août, ainsi que les discussions avec les sous-comités, et se poursuivront jusqu'à la fête du Travail. À ce moment-là, le président national Jerry Dias déterminera laquelle des trois compagnies servira de compagnie cible pour le délai de grève.

Une fois ce choix fait, la négociation se poursuivra uniquement avec la compagnie cible (ou plusieurs compagnies) pour le délai de grève jusqu'à l'expiration de la convention, le 21 septembre à 23 h 59.

En prévision d'un éventuel arrêt de travail, le syndicat organisera des votes de grève avant la date d'expiration de la convention. Restez à l'écoute pour des informations spécifiques concernant les votes de grève dans une prochaine mise à jour.

Les membres qui ont des questions sur le contenu de ce site peuvent nous écrire un courriel à autotalks2020@unifor.org. Toutes les autres questions relatives aux négociations collectives doivent d'abord être adressées au représentant de la section locale concernée.

Le point sur les négociations – No 1

6/25/2020

Aux membres d’Unifor:

Comme vous le savez, nous sommes sur le point d'entamer des négociations pour renouveler nos conventions collectives de l'ensemble des trois constructeurs automobiles de Detroit. Nous vous tiendrons régulièrement informés de l'évolution du processus de négociation au cours des prochains mois.

Cette première communication apporte des réponses à de nombreuses questions que nous avons reçues sur le terrain. N’hésitez pas à consulter le site www.unifor.org/negosauto2020 pour prendre connaissance des mises à jour régulières. 

Quelles sont les conventions collectives à renégocier cette année?

Unifor représente ses membres dans diverses installations des trois constructeurs automobiles de Detroit, des usines d'assemblage jusqu’aux unités de bureau. L'expiration de ces conventions intervient au même moment, ce qui nous permet de coordonner les négociations et d'établir ce que l'on appelle communément « l’entente type ».

Cette année, les conventions suivantes seront renégociées:

Fiat Chrysler Automobiles (FCA)

  • Convention cadre – Syndicat national et sections locales 444, 1285 et 1459
  • Convention collective du personnel de sécurité – Syndicat national et section locale 195
  • Convention collective des employés administratifs, de bureau et techniques – Syndicat national et sections locales 1285, 1459 et 1498
  • Convention collective Centre de distribution de pièces Montréal – Syndicat national et section locale 698
  • Convention collective Centre de distribution de pièces Red Deer – Syndicat national et section locale 815
  • Convention collective Centre de distribution de pièces Mississauga – Syndicat national et section locale 1285

Compagnie Ford Motor

  • Convention cadre – Syndicat national et sections locales 200, 584, 707 et 1087
  • Convention collective des employés administratifs, de bureau et techniques Windsor  – Syndicat national et section locale 240
  • Convention collective des employés administratifs, de bureau et techniques Bramalea – Syndicat national et section locale 1324

General Motors

  • Convention cadre – Syndicat national et sections locales 199, 222 et 636

Calendrier Provisoire et Dates Importantes

Les dates et le calendrier des négociations restent incertains, en raison de diverses restrictions gouvernementales liées à la crise de la COVID-19. Au fur et à mesure que nous confirmerons les dates des principales réunions, nous partagerons les informations avec les membres. Pour l'instant, voici quelques dates importantes à retenir:

  • 29 juin 2020 – Unifor signifiera à chaque compagnie une lettre formelle « d’avis de négocier ».
  • 12 août 2020 – Ouverture officielle des négociations (Ford, FCA et GM)
  • 8 septembre 2020 – Jour après la fête du travail. C'est traditionnellement le jour où Unifor annonce la compagnie sélectionnée pour établir l’entente type. Cette compagnie est communément appelée « compagnie cible ».
  • 21 septembre 2020 – Expiration des conventions collectives actuelles

Préparations aux négociations

La pandémie de la COVID-19 a amené les municipalités, les gouvernements provinciaux et fédéral ainsi que les autorités sanitaires à promulguer certaines restrictions et mesures afin de contenir le virus. Cela crée quelques difficultés pour le processus de négociation collective. À ce stade, nous sommes en dialogue permanent avec les trois constructeurs automobiles de Detroit sur la manière la plus appropriée de mener les négociations. En outre, nous explorons différentes options pour mener les assemblées requises (par exemple, les votes de grève et de ratification) d'une manière qui respecte les mandats du gouvernement et des autorités sanitaires.

Les comités de négociation locaux et nationaux continuent à compiler et à organiser les demandes de négociation pour notre ouverture le 12 août.

Les services nationaux de la recherche et des pensions et avantages sociaux d’Unifor recueillent des informations et compilent des documents d'information (notes de synthèse) pour les comités de négociation du syndicat. En outre, ils examineront et analyseront diverses données que nous avons demandées à chaque compagnie afin de nous permettre de nous préparer aux négociations. La loi oblige chaque entreprise à divulguer des informations non exclusives au syndicat afin de favoriser des discussions constructives et des négociations de bonne foi.

Enfin, le syndicat national et les sections locales prévoient de réunir nos dirigeants nationaux et locaux pour mener la réunion du Conseil de l'industrie automobile d'Unifor avant les négociations. Que ce soit en personne ou virtuellement (si nous ne pouvons pas tenir une réunion en personne), nous avons l'intention de tenir cette importante réunion avant le 12 août. De plus amples informations seront communiquées aux sections locales au cours des prochaines semaines.

Les membres qui ont des questions sur le contenu de ce site peuvent nous envoyer un courriel à autotalks2020@unifor.org  Toutes les autres questions relatives aux négociations collectives doivent d'abord être adressées au représentant de votre section locale.