Vous êtes ici

Mise à jour sur la prime salariale liée à la pandémie pour les travailleuses et travailleurs de la santé d'Unifor

La pandémie de la COVID-19 a mis en évidence les problèmes systémiques auxquels les travailleuses et travailleurs de la santé sont confrontés depuis des années. Le secteur s'est appuyé sur du personnel à temps partiel et occasionnel, dont beaucoup travaillent en sous-effectif, ce qui signifie que les patients et les résidents ne reçoivent pas les soins dont ils ont besoin ou qu'ils méritent.

En avril, après qu'Unifor a été le premier syndicat à faire pression sur le gouvernement de l'Ontario, une prime salariale pour les travailleuses et travailleurs de première ligne dans les soins de santé, les services sociaux et les services correctionnels a été annoncée.

Après que le gouvernement provincial a fait sa première annonce sur la prime liée à la pandémie, nous avons reconnu que de nombreux travailleurs et travailleuses étaient exclus. Nous avons immédiatement envoyé deux lettres de suivi au premier ministre et aux membres pour qu'ils contactent directement leur député afin de s'assurer que tous les travailleurs et travailleuses de la santé soient admissibles à la prime salariale liée à la pandémie. 

Bien que nous ayons vu l'admissibilité à la prime salariale s'élargir depuis avril grâce à nos efforts, la semaine dernière le gouvernement a émis une autre liste élargie et, malheureusement, il y avait des lacunes évidentes dans l’admissibilité pour le personnel du secteur hospitalier.

Nos héros et héroïnes de la COVID-19 ont besoin de votre aide.

Téléchargez le contenu partageable sur les médias sociaux.