Vous êtes ici

Les membres d’Unifor font des gains importants au Hyatt Regency

Le 10 octobre 2018

TORONTO—Les membres de la section locale 7575 d’Unifor à l’hôtel Hyatt Regency ont voté en faveur d’une nouvelle convention collective qui comprend des gains économiques importants et garantissent des emplois de qualité dans le secteur.

« Les nouveaux membres d’Unifor dans le secteur de l’hôtellerie voient les avantages tangibles de se joindre à un syndicat militant, a déclaré Jerry Dias, président national d'Unifor. Notre syndicat a démontré qu’il allait lutter pour obtenir des conventions collectives de référence dans le secteur. »

Au cours de la durée de trois ans de la convention collective, les salaires vont augmenter de 10,6 % (cumulatifs). Les avantages de soins de santé vont être améliorés et l’employeur a accepté d’augmenter les cotisations au régime de retraite. Le syndicat affirme qu’une des pierres d’assise importantes de la nouvelle convention collective a trait à la garantie qu’il n’y aura pas de conversion de l’hôtel en condominiums.

« Maintenir l’offre d’hôtels de moyenne gamme à Toronto, et les milliers d’emplois de qualité qu’ils représentent, était une priorité à l’échelle de la ville pour cette ronde de négociations », a déclaré Naureen Rizvi, directrice de la région de l’Ontario.

Unifor a réussi à intégrer un poste d’intervenante au près des femmes dans la convention collective. Le contrat comprend aussi un mécanisme pour protéger les travailleuses et travailleurs contre le harcèlement des clients et l’adoption de dispositifs d’alerte (boutons de panique) pour les préposées et préposés aux chambres.

« Nous avons pu négocier une réduction des affectations quotidiennes de ménage des chambres, ce qui va réduire les blessures et augmenter les quarts de travail », a affirmé Albert Pacis, un préposé aux chambres à l’hôtel Hyatt et membre du comité de négociation.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec Ian Boyko, représentant aux communications d’Unifor, au numéro 778‑903‑6549 (cellulaire) ou à l’adresse ian.boyko@unifor.org.