Vous êtes ici

Les gouvernements sont exhortés à investir dans le transport en commun pour sauver les emplois de Bombardier à Thunder Bay

10 juil 2019 - 0:00

TORONTO – L'annonce de Bombardier de mettre à pied jusque la moitié de la main-d'œuvre de son usine de Thunder Bay crée une incertitude inutile pour les travailleuses et travailleurs.

« Les travailleuses et travailleurs de l'usine Bombardier sont le cœur et l'âme de la communauté de Thunder Bay, a déclaré Jerry Dias, président national d’Unifor. J'exhorte tous les niveaux de gouvernement à investir dans le transport en commun. »

Bombardier prévoit mettre à pied des travailleuses et travailleurs parce qu'elle n'a pas encore obtenu de nouveaux contrats ni du gouvernement de l'Ontario ni de la ville de Toronto. La compagnie a des contrats avec Metrolinx pour les wagons du GO Train et les tramways de la Toronto Transit Commission qui expirent plus tard cette année.

« N'importe quel usager du transport en commun de la grande région de Toronto vous le dira, l'augmentation du nombre de tramways et de trains de la TTC est un besoin urgent pour le système de transport en commun de Toronto. De plus, un manque d'investissement nuirait à Thunder Bay. L'usine est le plus grand employeur du secteur privé de la ville, et un manque de travail obligerait la main-d’œuvre hautement qualifiée à trouver du travail ailleurs », a déclaré M. Dias.

En avril dernier, le gouvernement de l'Ontario a dévoilé un plan d'expansion du transport en commun de 28 milliards de dollars à Toronto qui comprendrait de nouvelles commandes pour 36 nouveaux trains Go et 60 tramways TTC supplémentaires. Les négociations entre Bombardier et la province se poursuivent.

« C'est une situation perdant-perdant pour tout le monde. Les gouvernements doivent s'en rendre compte et investir immédiatement dans le transport en commun », a déclaré M. Dias.

Unifor rencontrera bientôt les membres pour discuter du plan du syndicat visant à sauver les emplois à l'usine.

Unifor est le plus grand syndicat du secteur privé au Canada, représentant 315 000 travailleuses et travailleurs dans tous les grands secteurs de l’économie. Le syndicat milite pour tous les travailleurs et leurs droits; il lutte pour l’égalité et la justice sociale au Canada et à l’étranger, et aspire à provoquer des changements progressistes pour un meilleur avenir.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec Hamid Osman, représentant national aux communications d’Unifor, à hamid.osman@unifor.org ou au 647-448-2823 (cellulaire).