Vous êtes ici

D-J Composites accepte d’aller en arbitrage exécutoire après l’intervention du premier ministre de la province

3 octobre 2018

GANDER – D-J Composites a accepté d’aller en arbitrage exécutoire afin de résoudre le lock-out touchant les membres de la section locale 597 d’Unifor qui dure depuis 21 mois.

« Lundi dernier, nous avons demandé au premier ministre Dwight Ball d’intervenir et de défendre les 30 travailleuses et travailleurs qui se trouvent sur la ligne de piquetage depuis beaucoup trop longtemps et nous sommes ravis que son aide ait mené à un arbitrage exécutoire », a lancé Jerry Dias, président national d’Unifor.

L’arbitrage exécutoire mènera ultérieurement à une convention collective, ce qui mettra fin au lock-out.

« Ces 30 travailleuses et travailleurs auraient pu déclarer forfait, mais ils ont plutôt choisi de rester et de se battre pour leur droit d’être représentés par un syndicat au travail, a mentionné Lana Payne, directrice de la région de l’Atlantique. Leur courage et leur détermination ont inspiré la nation tout entière et bien sûr l’ensemble du mouvement syndical. Soyez assurés que nous continuerons de lutter pour le resserrement de la législation du travail qui protège les travailleuses et travailleurs de la province de Terre-Neuve-et-Labrador. »

« Au nom de ces 30 travailleuses et travailleurs, nous aimerions remercier notre syndicat national et tous les membres qui sont venus de partout au Canada pour nous appuyer et sensibiliser les gens au fait qu’un lock-out de 92 semaines est un conflit beaucoup trop long », a rappelé Ignatius Oram, président du comité d’usine de la section locale 597 d’Unifor.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec Natalie Clancy, directrice des communications d’Unifor, à l’adresse Natalie.Clancy@unifor.org ou au numéro 416‑707‑5794 (cellulaire).