Vous êtes ici

Ce que les entreprises de sables bitumineux ne vous disent pas (mais devraient) en cette période électorale

12 avr 2019 - 0:00

12 avril 2019

CALGARY – Les travailleuses et travailleurs du secteur de l’énergie de l’Alberta demandent aux dirigeants des entreprises de sables bitumineux d’aborder la menace que représentent les politiques de Jason Kenney pour l’avenir du secteur des sables bitumineux.

« Les PDG et les cadres des plus grandes entreprises de sables bitumineux de l’Alberta savent que le NPD a raison », a déclaré Kim Conway, présidente du Conseil de l’énergie d’Unifor.

Unifor représente des milliers de travailleuses et travailleurs de Suncor, d’Imperial, de Husky et de Shell. Kim Conway affirme que les entreprises doivent partager avec les électeurs ce qu’elles disent à leurs employés et investisseurs derrière les portes closes, c’est-à-dire que l’industrie des sables bitumineux de la province serait fort avantagée par les politiques énergétiques de Rachel Notley.

« Les grandes entreprises de sables bitumineux ont aidé à élaborer le plan de leadership en matière climatique du gouvernement Notley parce qu’elles comprennent que l’industrie doit procéder à une décarbonisation pour survivre dans un monde en évolution constante, a indiqué Kim Conway. Aujourd’hui, les travailleurs du secteur de l’énergie demandent aux cadres de dire aux électeurs que les politiques rétrogrades de Jason Kenney représentent en fait une grave menace pour la viabilité future de l’industrie et les emplois de milliers d’Albertains. »

Le plan de leadership en matière climatique du NPD, dévoilé en 2015, a aidé les entreprises de sables bitumineux de l’Alberta à réduire leurs émissions plus vite et de façon plus économique que les politiques de l’ancien gouvernement progressiste. Jason Kenney veut relancer ces politiques rétrogrades, lesquelles auraient pour effet de récompenser les retardataires et de punir les plus performants sur le plan environnemental.

« Compte tenu de l’essor de la fracturation et de la surproduction de pétrole aux États-Unis, tout le monde comprend que l’avenir de notre industrie dépend de la pénétration des marchés en Chine et en Inde, a déclaré Scott Doherty, adjoint exécutif au président national d’Unifor. Mais les deux pays ont établi de nouveaux systèmes sévères de tarification du carbone. La seule façon de pénétrer ces marchés et de devenir un joueur mondial est de réduire les émissions. C’est ce que veulent dire les gens comme le PDG sortant de Suncor Steve Williams lorsqu’ils affirment que nous devons devenir concurrentiels en matière de carbone. »

« L’approche de Jason Kenney qui consiste à ignorer ce que nos clients potentiels veulent vraiment menace les investissements et les emplois, poursuit Scott Doherty. Naturellement, les Albertains sont anxieux et contrariés, et la belligérance de Jason Kenney peut sembler intéressante, mais elle diminue en fait la possibilité de construire le pipeline Trans Mountain. Et il est étonnant de constater que la plateforme du Parti conservateur uni, du moins dans sa forme originale, ne fait pas du tout fait mention de la diversification. »

Par contraste, le NPD a déployé la stratégie de diversification pétrolière et gazière la plus audacieuse que l’Alberta ait connue depuis l’époque de Peter Lougheed. La stratégie « Fait en Alberta » du gouvernement Notley a déjà attiré des investissements de 13 millions de dollars dans le secteur privé et entraîné la création de milliers d’emplois.

« La première ministre Notley a établi un plan global clair pour gérer le paysage qui évolue rapidement dans l’industrie pétrolière et gazière, a fait savoir Kim Conway, qui travaille chez Suncor. Si vous envisagez de retenir votre souffle et de voter pour Jason Kenney pour des raisons économiques, pensez-y à deux fois. Dans ce cas-ci, c’est Rachel Notley qui a la solution. »

Unifor est le plus grand syndicat du secteur privé au Canada, représentant 315 000 travailleurs dans tous les grands secteurs de l’économie. Le syndicat milite pour tous les travailleurs et leurs droits; il lutte pour l’égalité et la justice sociale au Canada et à l’étranger, et aspire à provoquer des changements progressistes pour un meilleur avenir.

Pour obtenir de plus amples renseignements, communiquez avec la représentante nationale aux communications d’Unifor, Catherine Pope à l’adresse catherine.pope@unifor.org ou au 604-388-4398.