Vous êtes ici

Selon Unifor, OMNI viole sa licence en sous-traitant du travail à un concurrent

Le 2 octobre 2017

Toronto – Unifor, qui représente les journalistes et les employés dans le secteur de la télévision de la chaîne OMNI, propriété de Rogers, a déposé une plainte. Il reproche à Rogers de violer sa licence de radiodiffusion, qui lui a été attribuée il y a quatre mois, en sous-traitant les bulletins de nouvelles en langues chinoises à son propre concurrent, Fairchild TV.

« Le CRTC a accordé à Rogers une licence spéciale, assortie d’un revenu garanti, pour qu’il présente de nouveau l’actualité quotidienne à la communauté d’immigrants la plus importante au Canada, a indiqué Howard Law, directeur des médias d’Unifor. Au lieu de produire lui-même les émissions et d’enrichir les médias de langue chinoise, comme l’exigeait la licence, Rogers a confié la couverture de l’actualité quotidienne à Fairchild TV.  Ainsi, une même chaîne de télévision réalise des émissions rivales. »

Le 15 mai, le CRTC a exaucé le souhait de Rogers en lui attribuant une allocation mensuelle spéciale de 0,12 $ par abonné à la télévision par câble et a ordonné aux câblodistributeurs de distribuer OMNI, un privilège obtenu en vertu de l’alinéa 79(1)h) de la Loi sur la radiodiffusion et réservé aux services de télévision « exceptionnels », comme Météo Média, CPAC et APTN.

En retour, Rogers était obligé de produire et de diffuser les émissions de nouvelles en italien, punjabi, mandarin et cantonais qu’il avait auparavant retirées des ondes. Dans sa demande, Rogers s’engageait à produire ces émissions « à l’interne ».

Or, le 2 juin, Fairchild TV a commencé à embaucher des journalistes et des caméramans, par l’intermédiaire de sa nouvelle division, pour les émissions de nouvelles en langues chinoises d’OMNI. Les émissions ont pris l’antenne le 1er septembre.

« Rogers a pris l’argent, rompu son engagement et confié à son concurrent les émissions de nouvelles quotidiennes qui informent les Sino-Canadiens de l’actualité régionale et des enjeux cruciaux en politique canadienne, a dit Katha Fortier, adjointe au président national. La directrice de l’information de Fairchild TV est une fervente partisane de Donald Trump et de Rob Ford, ainsi qu’une critique acerbe des prétendus médias grand public, pour lesquels elle réalise maintenant des émissions. Ce n'est pas ce que l’on avait promis aux Canadiens. »

Unifor demande au CRTC de tenir une audience publique sans tarder sur la question.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec Stuart Laidlaw, représentant national aux communications d’Unifor, à l’adresse stuart.laidlaw@unifor.org ou au numéro 647‑385‑4054 (cell.).