Vous êtes ici

Search

RESET
18 aoû 2017 - 9:00 - 20 aoû 2017 - 12:00

Unifor pour WestJet

Campagnes
Français
La campagne de recrutement a été lancée par des employés de WestJet qui veulent des emplois de qualité et un avenir sûr, pour eux-mêmes et leur famill

Who's Joining Unifor Tabs

Tab Title

Pourquoi Unifor?

Tab Content

Unifor vous donne la voix que vous méritez en milieu de travail.

Unifor représente plus de 7 500 agents au service à la clientèle travaillant pour des compagnies aériennes à la grandeur du pays. Ces compagnies comprennent les suivantes :

  • Air Canada
  • Jazz
  • Porter
  • First Air
  • Canadian North
  • Calm Air
  • Swissport
  • ATS

En outre, Unifor représente plus de 10 000 travailleuses et travailleurs du secteur du transport aérien dans les entreprises suivantes :

Aéroplan, Air Georgian, ASP, Calm Air, Cargojet, CLS Catering, Envoy Air, EVAS, Flair Air, GTAA, Jervis B. Webb, JTS, Ornge, Pascan Aviation, Sunwing, Perimeter Aviation, Worldwide Flight Services, Propair, Morningstar Air Express et Nasittuq.

Les agents au service à la clientèle représentés par Unifor peuvent compter sur l’expertise du syndicat pour négocier une convention collective qui leur convient. Unifor est là pour vous aider à établir vos priorités en matière de négociation, à élire un comité et, avec le concours d’un représentant national, à négocier collectivement avec votre employeur. L’expérience du syndicat dans le secteur du transport aérien vous donne le pouvoir nécessaire pour apporter les améliorations que vous désirez à votre lieu de travail. Par exemple, il pourrait s’agir de meilleures règles de planification des horaires, si c’est ce que vos collègues et vous souhaitez.

Après tout, le succès que WestJet connaît n’aurait pas été possible sans votre travail assidu. Chez Unifor, nous croyons que vous avez le droit de partager ce succès.

Unifor vous donnera un moyen d’expression en milieu de travail. Et vos collègues et vous-même déciderez de la façon dont vous l’utiliserez. Par exemple, vous pourriez accorder une priorité aux aspects suivants, ou à n’importe quel autre :

  • des heures de travail et des horaires équitables;
  • le respect au travail;
  • un mot à dire sur les conditions de travail;
  • la sécurité et la stabilité d’emploi;
  • une place à la table de négociation avec l’employeur.

Nous savons que, sans syndicat, le rapport de force avantage l’employeur. En étant solidaires, les travailleuses et travailleurs peuvent faire pencher la balance en leur faveur pour créer un milieu de travail équitable où ils ont droit de parole.

Tab Title

FAQs

Tab Content

Quel est l’avantage d’adhérer à un syndicat?

Le syndicat joue le rôle d’agent négociateur. Grâce au syndicat, les travailleurs ont leur mot à dire sur leurs salaires, leurs avantages sociaux, leurs horaires et plus encore. Le syndicat les représente et les défend à la table de négociation. L’adhésion à un syndicat donne aux travailleuses et travailleurs une place à la table de négociation, en face de l’employeur, et un droit de parole en milieu de travail.

Perd-on quoi que ce soit en adhérant à un syndicat?

Non. Lorsqu’un syndicat demande la tenue d’un scrutin d’accréditation, la commission des relations de travail ordonne que toutes les conditions de travail soient « gelées ». Elles ne peuvent donc pas être modifiées sans le consentement du syndicat. De plus, le paragraphe 24(4) du Code canadien du travail stipule que les négociations prendront les conditions en vigueur comme point de départ si le syndicat est accrédité.

Dois-je craindre des représailles de mon employeur si j’adhère à un syndicat?

Non. La décision d’adhérer à un syndicat appartient exclusivement aux travailleuses et travailleurs, sans qu’ils soient soumis à la menace, à la coercition ou à l’abus de pouvoir. Chaque personne est libre d’adhérer au syndicat de son choix. Article 8 du Code canadien du travail.

L’employeur connaîtra-t-il l’identité des travailleuses et travailleurs ayant appuyé le syndicat?

Non. Le Code canadien du travail garantit le secret de la preuve d’adhésion. Les employeurs ne connaîtront jamais l’identité des travailleurs et ne verront jamais les cartes d’adhésion. Article 25 du Code canadien du travail.

Qu’advient-il si l’employeur viole les droits des travailleuses et travailleurs pendant une campagne de syndicalisation?

Avisez Unifor sur-le-champ. Le syndicat peut déposer une « plainte de pratique déloyale de travail » auprès de la commission des relations de travail, laquelle détient l’autorité d’ordonner toute mesure réparatrice qu’elle juge appropriée pour dédommager les travailleurs. Articles 94, 96, 97 et 99 du Code canadien du travail.

Qu’est-ce qu’une convention collective?

Une convention collective est une entente juridique, plus précisément un contrat, entre l’entreprise et le syndicat qui établit les conditions de travail des salariés. Si l’entreprise enfreint la convention collective, le travailleur aura des recours judiciaires.

Qui négocie le contrat?

Le contrat est négocié par un comité de négociation élu par vos collègues et vous, ainsi qu’un représentant national expérimenté et d’autres représentants du syndicat, comme une équipe juridique et des experts en santé et sécurité, en avantages sociaux et en pensions. Le comité de négociation traite avec les représentants de l’employeur.

Qui représente le syndicat en milieu de travail?

Vous le représentez. Les membres de l’unité de négociation élisent leur comité de négociation et leurs représentants syndicaux, dont les présidents, les délégués et les représentants en santé et sécurité.

À quel montant les cotisations syndicales correspondent-elles?

Les cotisations syndicales correspondent à 1,35 % de vos gains mensuels bruts, à l’exclusion des heures supplémentaires, des primes et des bénéfices repartagés. Les cotisations syndicales sont déductibles d’impôt.

Quand devrais-je commencer à payer mes cotisations syndicales?

Pas avant que vos collègues et vous preniez connaissance de votre première convention collective et la ratifiiez.

Y aura-t-il un scrutin?

Un employeur sous réglementation fédérale comme WestJet peut être automatiquement accrédité par le Conseil canadien des relations industrielles. Le syndicat sera accrédité sans scrutin si la majorité des agents (50 % + 1) signent une carte d’adhésion.

Les travailleuses et travailleurs occasionnels peuvent-ils voter?

Oui. Les travailleuses et travailleurs occasionnels sont également représentés par le syndicat.

Tab Title

Resources

Tab Content

Making the decision to join Unifor can leave a positive and lasting impact on the lives of workers and their families. Unifor represents workers in nearly every sector of the economy, and has a wide-range of experience negotiating strong contracts and settling grievances, even in some of the most challenging circumstances.  As a Unifor member, you will have one of the strongest and most innovative Canadian unions in your corner, helping you win fair wages and an improved standard of living. Watch this video to learn more about Unifor.

Are you ready to make a difference in your workplace? Let’s talk.    

All calls are confidential. 1-877-495-6551

Speak to organizer Caroline Haddad at 416-275-6564 or email Caroline.Haddad@unifor.org

Add Join button: (links to https://www.unifor.org/en/content/join-form)

Projet de loi 148, Loi pour l’équité en milieu de travail et de meilleurs emplois

Juillet 2017

Introduction

Unifor se joint à la Fédération du travail de l’Ontario pour mettre de l’avant des amendements importants en vue d’améliorer le projet de loi 148. De concert avec d'autres syndicats affiliés, Unifor a examiné attentivement le projet de loi et a proposé les modifications suggérées par la Fédération du travail de l’Ontario à la LNE et à la LRT. Le mémoire suivant, qui reflète la composition de notre effectif et les enjeux prioritaires pour notre syndicat, se concentre sur les questions et les exemples précis qu’Unifor considère comme importants :

  1. Étendre l’accréditation fondée sur la signature de cartes à tous les secteurs : exemple du secteur du commerce de détail
  2. Étendre les droits du successeur à tous les services fournis à contrat : exemple du secteur des autobus scolaires
  3. Étendre les structures de négociation collective à grande échelle  
  4. Établir un congé payé pour les survivantes de violence conjugale et/ou sexuelle
  5. Protéger les travailleuses et travailleurs blessés des conséquences inattendues d’une hausse du salaire minimum

Nous demandons au gouvernement de s'engager davantage envers les gens de l'Ontario en améliorant la Loi sur l'équité en milieu de travail et de meilleurs emplois, afin qu'elle améliore véritablement les conditions de tous les travailleurs de l’Ontario et que ces conditions à l'égard d'un emploi décent soient durables. Faisons en sorte que ce soit un tournant dans l’histoire de l’Ontario.

Document

Nouvelles

Uniforum Volume 5, No 14

Uniforum Volume 5, No 14

Pages