Vous êtes ici

Section locale 88 - CAMI

Les membres de la section locale 88 d’Unifor qui travaillent chez CAMI Automotive, à Ingersoll, ont adopté une mesure de grève pour amener l’entreprise à répondre à une priorité en matière de sécurité d’emploi.

Suivez la section locale sur Twitter à @uniforlocal88 et à @CamiJobAction pour savoir comment vous pouvez les soutenir. Abonnez-vous à UniLien pour recevoir les nouvelles des négociations d’Unifor dans votre boîte de réception.

Le syndicat a pour priorité d’obtenir de l’entreprise qu’elle désigne l’usine CAMI comme étant la principale productrice de l’Equinox. Pour ce faire, il a déclenché la grève à 22 h 59. L’usine CAMI fournit des emplois de qualité à Ingersoll et dans les environs depuis de nombreuses années.

En juillet dernier, l’entreprise a cessé de produire le GMC Terrain à Ingersoll et a transféré la totalité de la production au Mexique, ce qui a entraîné 600 mises à pied. L’usine produit seulement l’Equinox maintenant. Or, ce véhicule est aussi fabriqué au Mexique.

Le 27 août, les membres de la section locale 88 qui travaillent chez CAMI ont voté à 99,8 % en faveur d’un mandat de grève.

L’usine, qui a été créée sous forme de coentreprise entre GM et Suzuki à la fin des années 1980, est maintenant détenue en propriété exclusive par GM. La convention collective est arrivée à échéance dimanche.

En juillet, la section locale 88 d’Unifor a convié les travailleurs et les membres de la collectivité à une discussion ouverte sur le commerce et l’ALENA pour parler de la nécessité de recentrer le programme commercial du Canada sur les besoins des travailleurs, et non des entreprises. La discussion ouverte portait notamment sur la délocalisation de la production du Terrain vers le Mexique, qui démontrait que l’ALENA était défavorable aux travailleurs. Pour mieux connaître la position d’Unifor sur l’ALENA, allez à l’adresse unifor.org/alena.