Vous êtes ici

Mettre fin aux tarifs douaniers de Trump imposés à l’industrie canadienne des pâtes et papiers

Cliquez ici pour signer cette lettre au ministre des Ressources naturelles, Jim Carr

Monsieur le Ministre,

Cinq usines de pâtes canadiennes s’apprêtent à fermer en raison des nouveaux tarifs douaniers américains. Ce n’est pas une simulation.

Avec l’annonce d’un nouveau tarif de 22 pour cent, les compagnies canadiennes de papier journal Kruger Inc. sur la côte ouest de Terre-Neuve et au Québec, et Catalyst Paper sur la côte de la Colombie-Britannique sont confrontées à un tarif combiné de 32 pour cent. S’ils sont perçus, ces tarifs vont créer une situation pour ces deux entreprises qui ne leur permettra pas de livrer concurrence avec leurs vis-à-vis américains. Il est pratiquement certain que les usines vont fermer.

Je vous écris aujourd’hui pour vous demander ainsi qu’à votre gouvernement de prendre des mesures immédiates pour vous défendre contre l’intimidation américaine et fournir une protection financière aux usines canadiennes qui ont été injustement ciblées par le président Donald Trump.

Les petites communautés autour de Kruger et Catalyst dépendent de ces bons emplois et des centaines de millions de dollars en retombées économiques indirectes. L’impact économique d’une fermeture d’usine dans les régions sera sévère. Nous estimons que chaque emploi forestier crée 1,3 emploi additionnel.

Le 12 novembre 2015, le premier ministre Trudeau avait décrit le mandat de ce ministère et s’était « engagé à investir dans la croissance de notre économie, le renforcement de la classe moyenne et l’aide aux personnes travaillant fort pour y arriver ». Veuillez accorder une priorité absolue aux bons emplois forestiers au Canada. Il n’y a pas de temps à perdre.