Vous êtes ici

Lock-out de D-J Composites

Trente-deux travailleuses et travailleurs à Gander ont été placés en lock-out par leur employeur depuis le 19 décembre 2016. D-J Composites, l’employeur de l’aérospatiale établi aux États-Unis a demandé des concessions, s’est attaqué aux protections d’ancienneté et a demandé des changements qui auraient affaibli le syndicat sur le lieu de travail. Ce qui équivaut à des actions antisyndicales.  

Les membres de la section locale 597 d’Unifor sont déterminés à riposter contre les tentatives de démantèlement du syndicat et ont connu l’un des pires hivers de mémoire récente; ils continuent d’être fermes et d'exprimer leur message : « Plus les jours passent, plus nous sommes forts! »

En mai 2017, le conseil du travail de Terre-Neuve-et-Labrador a statué que D-J Composites avait effectivement négocié de mauvaise foi, ce qui n’a pas mis fin à son comportement négatif.

Unifor continue de se battre pour obtenir une entente équitable pour ces travailleuses et travailleurs, et pour renforcer les lois du travail afin de protéger tous les travailleurs contre un traitement inéquitable.

En savoir plus en lisant ce dépliant. PDF ici.

Veuillez appuyer les membres d’Unifor et défendre leur droit à la négociation collective libre et équitable. Voici trois façons de les aider :

1. Envoyez une lettre à Al Hawkins, ministre du Travail de Terre-Neuve-et-Labrador. Exigez que le Ministère fasse son travail et défende les droits des travailleuses et travailleurs.

2. Envoyez une lettre à M. Chowdhury, président de D‑J Composites. Il est temps que l’entreprise reconnaisse que ses tactiques ne fonctionnent pas. Elle doit négocier.

3. Vous pouvez faire un virement électronique à l’adresse info@unifor597.ca (réponse à la question de sécurité : local597) ou envoyer un chèque à l’adresse suivante, en prenant soin d’indiquer « D‑J Composites » sur la ligne « Pour » :

Section locale 597 d’UniforÀ l’attention de : Carolyn Wrice, C.P. 922, Saint-Jean (T.-N.-.L.)  A1C 5L7.