Vous êtes ici

Évolution milieux de travail

Rendre le travail équitable pour tous les Ontariens

Des années d’organisation, de mobilisation, de lobbying, de manifestation et de collaboration avec nos partenaires communautaires ont abouti à la refonte des lois qui régissent le travail en Ontario.

Le 1er juin, le gouvernement de l’Ontario a présenté la Loi pour l’équité en milieu de travail et de meilleurs emplois (projet de loi 148) pour contrer la précarité grandissante du travail et répondre à l’appel public lancé pour resserrer les règles qui protègent les travailleurs et hausser le salaire minimum.

Les modifications apportées contribueront à élever la barre pour tous les travailleurs, plus particulièrement ceux qui sont surreprésentés dans les emplois précaires, comme les femmes, les jeunes, les gens de couleur, les handicapés et les nouveaux arrivants.

Unifor a joué un rôle de premier plan en demandant une refonte législative qui tiendrait compte de la nature actuelle du travail par l’intermédiaire de l’Examen portant sur l’évolution des milieux de travail.

S’échelonnant sur plus de deux ans, l’Examen portant sur l’évolution des milieux de travail a évalué la Loi sur les normes d’emploi ainsi que la Loi sur les relations de travail dans le but déclaré de s’attaquer à la croissance de la précarité et de l’insécurité de l’emploi. Son rapport final, qui contient 173 recommandations à l’intention du gouvernement, a été rendu public le 23 mai 2017.

La nouvelle loi comprendra ce qui suit :

  • une augmentation du salaire minimum, qui passera à 14 $ le 1er janvier 2018 et à 15 $ le 1er janvier 2019;
  • l’accréditation syndicale fondée sur les cartes d'adhésion pour les secteurs des agences de placement temporaire, des services de construction et des soins à domicile;
  • un salaire égal pour les travailleurs à temps partiel, occasionnels, saisonniers et temporaires;
  • de nouvelles dispositions sur la planification des horaires obligeant les employeurs à rémunérer les travailleurs pour trois heures en cas d’annulation de leur quart de travail;
  • une application plus proactive de la Loi sur les normes d’emploi et des amendes plus salées pour les employeurs qui enfreignent la Loi;
  • l’élargissement de la définition d’employé et d’employeur pour prévenir la classification erronée des entrepreneurs indépendants;
  • 10 journées de congé d’urgence personnelle par année, dont deux journées payées, pour tous les travailleurs.

Il s’agit d’une énorme victoire, mais la bataille n’est pas finie. Le projet de loi, qui vient de passer l’étape de la première lecture, fera l’objet d’audiences au cours de l’été. Les membres d’Unifor auront alors la chance de faire valoir leurs arguments et d’exhorter le gouvernement à agir rapidement en promulguant la nouvelle loi.  

Unifor continuera de réclamer trois semaines de vacances pour tous les travailleurs, un congé payé pour les victimes de violence conjugale et l’accréditation syndicale fondée sur les cartes d’adhésion pour d’autres secteurs où le travail précaire domine, comme le commerce de détail et la restauration rapide.

Lorsque nous réussissons à amener des changements positifs pour les travailleurs, nos nouvelles lois servent de modèle pour les autres provinces et les secteurs sous réglementation fédérale.

Cliquez sur les liens ci-dessous pour en apprendre davantage sur les façons dont vous pouvez vous impliquer et vous joindre au mouvement pour le travail décent qui ne cesse de croître dans le monde entier.

Lisez la réponse d’Unifor à l’annonce du gouvernement concernant la nouvelle loi.

Apprenez-en davantage sur la nouvelle loi ici.

Lisez le rapport sommaire de l’Examen portant sur l’évolution des milieux de travail ici.

Lisez la réponse d’Unifor au rapport final ici.

Lisez la lettre que Jerry Dias, président d’Unifor, et Naureen Rizvi, directrice de la région de l’Ontario, ont envoyée à la première ministre Wynne concernant les raisons pour lesquelles les choses doivent changer dès maintenant.

Lisez la fiche d’information sur les pratiques d’emploi prédatoires et les travailleurs temporaires ici.

Visionnez une vidéo pour découvrir pourquoi ces enjeux sont importants pour les travailleurs des agences de placement temporaire.

Surveillez la campagne « Make it Fair » (Pour l’équité) de la Fédération du travail de l’Ontario.

Surveillez aussi la campagne « Fight for $15 and Fairness » (Lutte pour un salaire minimum de 15 $ et l’équité).

Lisez le mémoire intégral qu’Unifor a déposé dans le cadre de la consultation sur l’évolution des milieux de travail du gouvernement de l’Ontario ici.

Lisez le sommaire d’une page de notre mémoire ou notre présentation PowerPoint.
 

Et n’oubliez pas de cliquer sur « Passer à l’action » pour savoir ce que vous pouvez faire pour nous aider.