Vous êtes ici

Comblons la disparité salariale entre les sexes

Au Canada, les femmes gagnent environ 30 p. cent de moins que les hommes. Cette disparité salariale entre les sexes est inacceptable, certes, mais elle ne disparaîtra pas toute seule. L’intervention des gouvernements et des entreprises est nécessaire pour transformer les pratiques qui sont à l’origine de l’inégalité économique des femmes et qui maintiennent celles-ci dans la pauvreté.

Parmi les 34 pays de l’OCDE, le Canada se classe 30e pour ce qui est de la disparité salariale entre les sexes.  Ce classement s’explique par de nombreux facteurs : la séparation des filles et des garçons à l’école, la sous-évaluation du travail des femmes, le regroupement des femmes dans les secteurs les moins bien rémunérés et les emplois les moins bien rémunérés de ces secteurs, la surreprésentation des femmes dans les emplois précaires, temporaires ou occasionnels et le placement par agence. Le manque de mesures de soutien social, comme un réseau universel de garderies, a une incidence disproportionnée sur la participation des femmes au marché du travail. La disparité est encore plus forte pour les femmes victimes de discrimination systémique parce qu’elles sont autochtones, racialisées, LGBTQ, âgées ou handicapées.

Unifor s’est engagé à faire avancer la cause de l’égalité des femmes et demande au gouvernement de passer à l’action pour combler la disparité salariale.