Vous êtes ici

Bell Aliant : sections locales du secteur des communications de l’Atlantique

Votre équipe de négociation de Bell Aliant porte le rouge d’Unifor en solidarité, alors que les négociations reprennent à Halifax le mardi 17 octobre. Les sections locales du secteur des communications de la région de l’Atlantique, soit les sections locales 506, 401, 410 et 2289, veut que l’employeur sache que la sous-traitance doit cesser. Les bons emplois syndiqués dans la région de l’Atlantique doivent être protégés. Les sections locales du secteur des communications de la région de l'Atlantique font aussi pression pour la sécurité à la retraite et leur juste part des profits de la compagnie dans le projet de fibre optique que ces membres ont bâti.

Mises à jours

Un progrès a été accompli et les pourparlers vont se poursuivre en janvier

12/8/2017 -

Le comité de négociation des sections locales du secteur des communications de la région de l’Atlantique (ACL) a fait du progrès sur plusieurs points cette semaine et les deux parties ont convenu de poursuivre les discussions en janvier.

« Nous avons obtenu des résultats attendus depuis longtemps cette semaine en nous entendant sur plusieurs points, y compris un congé payé en cas de violence conjugale pour nos membres, des ententes sur la gestion de la performance et la formation d’un comité conjoint sur la santé mentale », a déclaré Bobby MacDonald, président de l’ACL d’Unifor.

La disposition sur le congé payé en cas de violence conjugale prévoit que les absences qui ne sont pas couvertes par un congé de maladie ou une assurance en cas d’invalidité et qui découlent de la violence conjugale sera accordé comme une absence payée.  Pour obtenir de plus amples renseignements sur cette disposition, CLIQUEZ ICI

Lorsque le comité retournera à la table le 18 janvier 2018, l’attention portera sur des points clés, comme la création d’emplois, les pensions et les salaires.

Après sept séances de négociation, le comité a donné à l’employeur une date limite fixée à minuit le 19 janvier 2018 pour conclure une entente de principe.

Le comité de négociation souhaiterait remercier les membres pour leur soutien continu. La manifestation de solidarité à l’occasion de la journée du chandail rouge a été immense, comme le démontre cette vidéo sur YouTube.

La prochaine journée du chandail rouge d’Unifor aura lieu le 18 janvier 2018. Restez à l’affût pour obtenir d’autres détails de votre comité de mobilisation.

Message aux membres chez Bell Aliant au sujet des avantages postérieurs à l'emploi

11/20/2017 -

Un autre point crucial de nos séances de négociation avec Bell Canada sera abordé pendant la semaine du 27 novembre. En février, Bell a fait preuve d'apathie à l’égard des travailleuses et travailleurs en envoyant un courriel annonçant que la compagnie mettait fin aux autres avantages complémentaires de retraite ou, comme les appelle Bell, aux avantages postérieurs au départ à la retraite après le 1er avril 2019.  

Cette annonce de Bell est conforme à la décision de Bell Aliant en 2006 de réduire tous nos avantages de retraite aux 1 000 $ par année des autres avantages complémentaires de retraite que les retraités reçoivent à l’heure actuelle.

Bell a pris cette décision sans aucune discussion avec les sections locales des communications de la région de l'Atlantique au moment où nous nous apprêtions tout juste à négocier notre prochaine convention collective.

Vos représentantes et représentants syndicaux ont constaté que cette annonce de l'employeur en février était unilatérale, arbitraire et prématurée compte tenu du fait que nos séances de négociation commençaient dans quelques semaines.

Les sections locales des communications de la région de l’Atlantique estiment que vos autres avantages complémentaires de retraite sont des salaires différés que les membres ont gagnés pendant leur carrière et qu'ils ont dû faire des concessions au fil des ans pour les obtenir. Votre comité de négociation ne restera pas sans réagir et entend se battre pour empêcher que Bell leur vole ces avantages.

Depuis que Bell a acquis Bell Aliant en 2014, l’employeur s’en est constamment pris aux avantages de nos membres dans la région de l'Atlantique. Cette pratique est déplorable compte tenu du travail assidu et du dévouement des membres d’Unifor. Ensemble, les membres ont contribué à faire en sorte que Bell devienne très lucrative.

Tel que nous l’avions anticipé en avril, les négociations avec Bell ne sont pas faciles et ont été souvent litigieuses.

Au cours des prochains jours, votre comité de mobilisation, avec le plein appui de votre Conseil, enverra un rappel vous invitant à porter des t-shirts rouges en guise de solidarité avec votre équipe de négociation des sections locales des communications de la région de l'Atlantique d'Unifor.

Le moment est venu de rappeler à Bell que la main-d’œuvre syndiquée de la région de l’Atlantique représente un élément déterminant de cette compagnie et que nos membres sont unis et mobilisés autour de leurs équipe de négociation.

Précision au sujet des prestations de retraite pour les sections locales des communications de la région de l’Atlantique

11/15/2017 -

Le comité de négociation des sections locales des communications de la région de l’Atlantique d’Unifor souhaite clarifier certaines informations après avoir reçu des demandes de la part de membres au sujet des changements apportés au régime de retraite à prestations déterminées, annoncés par Bell l'année dernière.

À l’heure actuelle, les membres peuvent prendre leur retraite sans prestations réduites si :

  • le membre a 55 ans et 25 ans de service;
  • le membre a 60 ans et 15 ans de service; ou
  • si le membre a 30 ans de service. 

En annonçant ces changements, Bell retire effectivement le consentement automatique pour une retraite anticipée avec prestations non réduites.  En d’autres termes, elle tente d’éliminer ces trois options de retraite anticipée pour nos membres ayant de nombreuses années de service.

Comme vous le savez, à compter de maintenant jusqu'à la fin des négociations, la compagnie ne peut pas apporter de changements au régime de retraite parce que la convention stipule clairement en vertu de l’article 28.01 b) que :

« La compagnie s’engage à ne pas diminuer le niveau de prestations prévu aux régimes de retraite de Bell Aliant pendant la durée de cette convention. »

Pendant les négociations, la convention collective actuelle reste totalement en vigueur, ainsi que toutes ses dispositions, y compris les clauses relatives à la retraite anticipée sans réduction de prestations. Ces dispositions restent intactes.

Votre comité de négociation reste ferme.  Afin d’obtenir une nouvelle entente, toutes les options de retraite anticipée, y compris les dispositions relatives aux prestations non réduites, doivent être renouvelées.

Le comité de négociation a entendu que certains membres font des demandes pour prendre leur retraite immédiatement afin d’éviter d’être touchés par les changements proposés par l’employeur. Nous voulons rassurer tous les membres que nous défendons vos intérêts avec vigueur à la table de négociation. Cette défense inclut évidemment la protection de toutes les options de retraite anticipée prévues au régime de retraite à prestations déterminées. Si une décision est requise pour l’avenir de votre retraite de Bell, vous disposerez de temps amplement suffisant pour faire un choix éclairé. 

Si vous avez des questions, communiquez avec Roch Leblanc, représentant national d’Unifor, Roch.LeBlanc@unifor.org (902) 455-1120.

Le point sur les négociations avec Bell Aliant après une cinquième séance

11/14/2017 -

La cinquième séance de négociation s’est conclue le 9 novembre 2017 avec peu de progrès à signaler.

« Toutes les questions non monétaires ont été explorées, mais la conclusion d’une entente s’avère difficile alors que la décision d’aller de l’avant avec des points plus critiques s’assombrit compte tenu du manque de résultats pour le moment », a déclaré Roch Leblanc, représentant national et négociateur en chef.

La compagnie continue de vouloir des concessions en échange de changements à des dispositions de la convention collective que le syndicat souhaite apporter. Le comité de négociation reste ferme sur l’importance de ces changements afin de procurer une plus grande sécurité d’emploi aux membres et un meilleur service aux clients.

« Nos membres ont accepté des concessions dans le passé afin d'aider la compagnie à installer le réseau de fibre optique dans les domiciles de la région de l'Atlantique. Nous avons assumé notre part de la négociation, en vertu d’un budget et d’un délai respecté. Il est temps maintenant que Bell négocie une entente équitable pour nos membres qualifiés », a déclaré Bobby MacDonald, porte-parole du comité de négociation du syndicat.

Le comité de négociation reste déterminé à trouver des solutions pour maintenir et créer de bons emplois permanents et à temps plein chez Bell Aliant dans la région de l’Atlantique.

La prochaine journée du port d’un t-shirt rouge d’Unifor est prévue le mardi 28 novembre 2017. Veuillez montrer votre solidarité avec les travailleuses et travailleurs de Bell Aliant en portant du rouge. Les membres sont encouragés à afficher des photos de cette journée de t-shirts rouges dans les médias sociaux avec le mot-clic #BellACLSolidarity.  Envoyez vos photos par courriel à la représentante nationale aux communications : Natalie.Clancy@unifor.org

Les travailleuses et travailleurs de Bell Aliant portent des vêtements au rouge d’Unifor alors que les négociations reprennent dans la région de l’Atlantique

10/16/2017 -

Les travailleuses et travailleurs de Bell Aliant dans la région de l’Atlantique portent avec fierté des t-shirts du syndicat alors que les négociations reprennent à Halifax le mardi 17 octobre.

Le comité de négociation pour les sections locales du secteur des communications de l’Atlantique, soit les sections locales 506, 401, 410 et 2289, veut que l’employeur sache à quel point il est déterminé à améliorer les conditions de travail chez Bell Aliant, et c’est la raison pour laquelle les membres portent du rouge en guise de solidarité.

Les négociations ont commencé avec Bell Aliant en avril et peu de progrès a été accompli à ce jour. Bell Aliant souhaite des concessions en échange de certaines demandes d’Unifor, mais l’équipe de négociation est ferme et entend défendre avec vigueur nos priorités pour conclure une entente de principe équitable.

Le comité de négociation se préoccupe de la sous-traitance, et il est déterminé à maintenir et à créer des emplois de qualité dans la région de l’Atlantique.

« Les membres des sections locales de l’Atlantique d’Unifor veulent leur juste part des profits de la compagnie découlant du projet de fibre optique qu’ils ont bâti », a déclaré Bob MacDonald, porte-parole du comité de négociation d’Unifor.

Les membres veulent pouvoir prendre leur retraite avec dignité, et plusieurs attendent avant de récolter les fruits de leur travail assidu, a-t-il ajouté.

« Il n’est pas question que la compagnie élimine notre clause de retraite anticipée et ne respecte pas son engagement de contribuer au régime médical de nos retraités », a affirmé Roch Leblanc, représentant national d’Unifor et négociateur principal.