Vous êtes ici

Northstar Aerospace doit agir pour protéger le régime de retraite de ses travailleurs

Le 2 août 2017

Milton — Après avoir soudainement annoncé qu’elle transférait l’équipement de son usine de Milton à Chicago, Northstar Aerospace refuse d’assumer le déficit du régime de retraite des travailleurs qui perdront leur emploi.

« Cette entreprise rentable abolit des postes au Canada et s’attend maintenant à ce que ses loyaux employés acceptent une réduction de leurs pensions de 25 %, a dit Jerry Dias, président national d’Unifor.  J’ai des petites nouvelles pour Northstar : les employés et les retraités méritent mieux. »

Unifor reconnaît qu’il est difficile d’éviter une fermeture après la perte du contrat de Boeing, mais il soutient que l’entreprise est encore en bonne santé financière et qu’elle n’a aucune excuse pour ne pas approvisionner le régime de retraite afin de protéger les retraités actuels et futurs.

La fermeture a pris les 200 employés de l’usine par surprise. Avant d’en faire l’annonce, Northstar les avait pourtant assurés que l’usine de Milton reposait sur des bases solides.  

« Northstar Aerospace ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui sans nos membres, a affirmé Scott McIlmoyle, président de la section locale 112 d’Unifor. C’est injuste. L’entreprise a l’obligation morale et les moyens financiers de combler le déficit du régime de retraite. Après tout, Northstar est une entreprise rentable et stable sur le plan financier. »

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec Sarah McCue, représentante aux communications d’Unifor, au numéro 416‑458‑3307 (tél. cell.) ou à l’adresse sarah.mccue@unifor.org.