Vous êtes ici

Des manifestations ont lieu dans le secteur forestier pour réclamer un nouvel accord sur le bois d'œuvre

Le 19 juin 2017

Toronto—Des travailleurs, des alliés communautaires et des employeurs tiennent des manifestations dans cinq villes de trois provinces pour réclamer un nouvel accord sur le bois d’œuvre entre le Canada et les États-Unis afin de protéger les emplois de qualité.

« Des dizaines de milliers d’emplois et l’avenir de douzaines de communautés dépendent du commerce équitable du bois d’œuvre, a déclaré Scott Doherty, adjoint exécutif au président national d’Unifor. Partout au Canada, des travailleurs et employeurs manifestent aujourd’hui pour demander au gouvernement fédéral de négocier un accord commercial équitable avec les États-Unis avant que d’autres emplois ne soient perdus. »

Les membres d’Unifor se sont ralliés avec la société Irving Pulp and Paper au Nouveau-Brunswick et Papiers forestiers Résolu au Québec et en Ontario. La collaboration entre les sociétés forestières et les travailleurs illustre à quel point il est urgent pour le Canada de conclure un nouvel accord bilatéral sur le bois d'œuvre avec les États-Unis. Les Américains ont imposé des tarifs douaniers de 20 p. cent sur les exportations canadiennes de bois d'œuvre en avril 2017, et d'autres tarifs sont prévus le 23 juin.

Le gouvernement fédéral a mis en place un ensemble de mesures de soutien pour aider les entreprises touchées par les nouveaux tarifs douaniers, mais Unifor plaide qu’un nouvel accord devrait être l’objectif ultime.
« Les travailleurs et les employeurs conviennent qu’un nouvel accord entre le Canada et les États-Unis sur le bois d’œuvre est la solution la plus viable pour maintenir la vigueur de notre industrie forestière », a déclaré Lana Payne, directrice de la région de l’Atlantique d’Unifor.

La foresterie procure 202 000 emplois directs dans 650 communautés au Canada. Les fournisseurs et les transporteurs du secteur de la foresterie créent des milliers d’emplois supplémentaires, et l’activité économique découlant des dépenses effectuées par les travailleurs forestiers en crée encore plus. Pour chaque emploi en foresterie, 1,5 emploi additionnel est créé ailleurs dans l’économie. Au total, la foresterie est à l’origine de plus de 500 000 emplois au Canada.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec Ian Boyko, représentant aux communications d’Unifor, au numéro 778 903 6549 (tél. cell.) ou à l’adresse Ian.Boyko@Unifor.org.